actu_19190_vignette

Le Centre Primo Levi fait du street marketing à l'Assemblée

C'est muni d'une éponge que les bénévoles du Centre Primo Levi ont attendu les hommes politiques à la sortie de l'Assemblée Nationale; cet objet symbolisant un objet de notre quotidien, servant à torturer ailleurs...

A l'occasion de la journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture qui avait eu lieu le 26 Juin dernier, le Centre Primo Levi avait dévoilé sa campagne avec Grey Paris. Cette campagne ayant pour objectif de sensibiliser l’opinion publique et exiger un accueil adapté pour les quelques 125 000 réfugiés politiques victimes de la torture et de la violence, avait été mise en lumière par des prints mettant en scène des objets du quotidien, servant d'outils de torture dans d'autres pays. C'est ainsi que l'agence avait décliné trois visuels: un avec une lampe de bureau, une éponge et un sac en plastique.

Le Centre Primo Levi et le site d’information sur les droits de l’homme Opinion-international.com poursuivent aujourd'hui cette campagne de mobilisation et ont organisé une opération de street marketing à la sortie de l'Assemblée Nationale, le jour de la séance des questions, le mercredi 13 novembre.

C'est avec une éponge que l'association a interpellé les hommes politique avec la question suivante : "Comment vivre avec la torture?". Quand certains n'ont pas tendu l'oreille, d'autres ont répondu et peut être écouté.

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire