Femme prenant un bain

Lush se retire des réseaux sociaux en signe de contestation contre leurs effets néfastes

© brizmaker- Getty

À partir du 26 novembre 2021, la marque mondiale de cosmétiques frais et faits main Lush suspendra ses comptes Facebook, Instagram, TikTok et Snapchat dans les 48 pays où elle est présente et ce, jusqu’à ce que ces plateformes deviennent un « environnement plus sûr pour les personnes qui les utilisent » .

À l'instar de son approche de la crise climatique, la marque souhaite faire la différence et ouvrir la voie. Plutôt que d'attendre que les autres prennent conscience du problème, Lush décide de changer son propre comportement.

Une « Story » mouvementée entre Lush et les réseaux sociaux

Depuis plusieurs années, Lush exprime ses inquiétudes concernant les effets néfastes que peuvent générer les réseaux sociaux. Ces préoccupations ont déjà engendré différentes actions de la marque au cours de ces dernières années. En avril 2019, Lush a mis en pause ses réseaux sociaux au Royaume-Uni, fatiguée de se battre contre des algorithmes qui conditionnent ce que la communauté Lush peut voir ou non. À l’époque, la marque dénonce le pouvoir surpuissant de certaines plateformes en ce qui concerne la modération et la visibilité des contenus. Suite au retrait des comptes Lush de plusieurs réseaux sociaux au Royaume-Uni, sa présence sociale dans le pays a été remise entre les mains de la communauté Lush ainsi que de ses fondateurs.

Toutefois, la marque avoue n'avoir pas su résister à la pression du FOMO (Fear Of Missing Out, la phobie de rater des nouvelles importantes, notamment sur les réseaux sociaux) et malgré sa bonne volonté, être revenue avec le temps sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, la marque tente un nouvel essai, cette fois-ci à l’échelle internationale.

En tant que créateur de Bombes de bain, ma priorité est de proposer des produits qui aident à se déconnecter, se relaxer et prendre soin de son bien-être. Certains réseaux sociaux sont devenus l’antithèse de cet objectif, avec leurs algorithmes conçus pour inciter les gens à scroller éternellement, sans prendre un seul moment pour se déconnecter et se détendre.

Jack Constantine, Directeur digital de Lush
Produits Lush

Lush veut protéger sa clientèle des dangers des réseaux sociaux

Dans son communiqué, Lush indique : « Nous pensons que les choses doivent changer, et espérons que ces réseaux sociaux appliqueront progressivement de meilleures pratiques et que des législations internationales seront mises en place pour faire appliquer ces bonnes pratiques. Mais nous ne pouvons pas attendre. Nous sentons qu’il est de notre devoir d’agir par nous-mêmes pour protéger notre clientèle des dangers et manipulations auxquels elle s’expose lorsqu’elle nous cherche sur les réseaux sociaux. »

J’ai passé ma vie à éviter d’utiliser des ingrédients nocifs dans mes produits. Les risques que les réseaux sociaux représentent pour nous sont aujourd’hui plus que prouvés. Je refuse d’exposer ma clientèle à ces risques ; il est temps de retirer cet ingrédient de notre formule.

Mark Constantine, Co-fondateur de Lush

La marque rassure sa communauté et promet qu'elle ne deviendra pas complètement anti-(réseau) social. Son ambition est de trouver de nouveaux moyens de se connecter avec elle et construire de meilleurs canaux de communication, tout en continuant d’utiliser ceux auxquels elle estime pouvoir faire confiance afin de continuer à inspirer sa communauté en toute sécurité.

Un contenu digital repensé pour de meilleures interactions avec la communauté

Lush profite de ce nouveau départ digital pour interagir différemment avec sa communauté. Pour cela, elle met en place une programmation inédite avec des contenus à retrouver sur YouTube notamment. Lush précise dans son communiqué : « Pas besoin de s’abonner ou de nous “liker” continuellement : il suffira de consulter nos vidéos quand vous en avez envie !  »

Plus d'info sur l'éthique numérique de Lush

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.