Des couturières

Comment initier un vent de renouveau dans le domaine de la mode ? Le cas de la Caserne

Avec Auditoire
© Kris Atomic

Alors que le Paris de la mode semblait ne plus pouvoir se renouveler après la crise, de nouveaux lieux ouvrent aujourd’hui leurs portes pour remettre la capitale au centre de l’innovation des industries créatives. C’est le cas de la Caserne, un espace où les marques pourront devenir des entreprises partenaires ou bien bénéficier des infrastructures offertes.

Cet espace pourrait bien renfermer les signaux faibles qui marqueront les prochaines tendances business dans le domaine du retail, de la création, la production ainsi que la distribution.  L’agence Auditoire est partie à la rencontre de Maeva Bessis, Directrice de La Caserne, pour éclairer sur les futures tendances de la mode à prendre en considération et ces choix stratégiques de développement de cet incubateur d’un nouveau genre.

© Nicolas Thouvenin

Inclusion et nouvel artisanat : promouvoir de nouvelles pratiques de production

Installé dans l’une des plus anciennes casernes de Paris, cet accélérateur de mode polymorphe s’empare du problème de la seconde industrie la plus polluante au monde. Il propose de promouvoir de nouvelles pratiques de production et de distribution tout en soutenant les entrepreneurs et créateurs pour renouveler l’industrie créative, le luxe et la mode.

Prescripteur dans son domaine, La Caserne lance par exemple un « programme maroquinerie » en partenariat avec APF France handicap, un organisme qui forme les personnes en situation de handicap aux gestes de haute maroquinerie.  « Les études le montrent, les personnes privées d'un sens, en général, développent les autres de façons plus importantes, ils ont donc le potentiel de devenir des artisans d'exception. », explique la directrice.

© Nicolas Thouvenin

Mesurer l’impact environnemental et le traduire en valeur monétaire

La Caserne accueille près de 40 startups qui vont pouvoir expérimenter de nouveaux outils mis à leur disposition, comme l’outil eP&L (Environmental Profit & Loss) développé par le groupe de luxe Kering et qui vise à encourager des pratiques disruptives et favoriser la prise en compte de l'impact des productions. Ce nouvel outil mesure l’impact sur l’environnement et le traduit en valeur monétaire. Ainsi eP&L pourrait bien être la nouvelle unité de mesure des prix sur le marché et permettrait au consommateur de payer son produit en fonction de son coup environnemental.

© Nicolas Thouvenin

Rassembler et créer un écosystème créatif

Espace multiple, cette première année de la Caserne s’ouvre sur le thème de l’Ambition Collective se fixant comme challenge de rassembler et créer un écosystème entre tous ses acteurs.  « La Mairie de Paris a souhaité que ce lieu soit ouvert au public » reprend Maeva Bessis. 1500m2 s’offrent donc aux visiteurs et entreprises souhaitant créer leurs évènements ou venir profiter de la programmation du lieu.  Aussi, un restaurant végétarien, la grande salle polyvalente, le night-club, le rooftop végétalisé, le fleuriste Fleurs d’ici - qui proposera uniquement des fleurs made in France - et la boutique L’Exception qui distribuera uniquement des produits labélisés Smart Choice ont ouvert. Chaque espace retail s’inscrit dans une logique de développement RSE et sustainable. En collaborant avec ce lieu les marques et business s’assure la création d’un message de marque engagée.

Œuvre de The Yooung Herborist à La Caserne   

Pour en savoir plus sur Auditoire, cliquez-ici

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.