Développer une application

Applications digitales : comment définir son propre besoin ?

Avec TKT
© EmirMemedovski

La digitalisation des usages : naturellement, les agences digitales voient les projets de développement d'applications web, mobile se multiplier et une multitude de demandes en tous genres sont exprimées par les clients. Les entreprises cherchent à opérer leur transformation digitale et se découvrent de nouveaux besoins, liés à l’évolution des usages et à la recherche de rentabilité.

L’expression du besoin est la première étape du processus de développement d’application et elle n’est pas à prendre à la légère. Qu’il s'agisse de sous-traiter le développement de son application ou de recruter en interne pour s’en charger, il faut un besoin clair, précis et défini.

Pour aider les entreprises à mieux connaître leurs propres besoins et les exprimer, nous allons voir ensemble les étapes nécessaires à ne pas négliger pour y parvenir, et de la bonne façon.

Déceler votre principal besoin

Il s’agit ici d’une étape plutôt facile à réaliser : avant d'entamer quelconque recherche ou analyse de votre besoin, il faut l’exprimer de la manière la plus simple et large possible. Un besoin fait souvent écho à une problématique posée. Elle mène souvent à une amélioration ou une évolution d’un process ou d’un usage. Dans ce cas de figure, il remporte l’adhésion car il est nécessaire et recherché par les utilisateurs.

Prenons un exemple concret : une entreprise cherche à  digitaliser un process au sein de son enseigne.

Exprimer le besoin

Cette étape permet de rentrer plus précisément dans la définition du besoin, on entre dans les détails, on structure le besoin, on explique ce que l’on recherche vraiment.

Cadrer fonctionnellement le besoin

Pour cela, plusieurs étapes peuvent être réalisées. Dans un premier temps, le responsable du projet échanger avec son équipe sur le sujet, de manière à récolter les informations de chacun et ainsi définir plusieurs objectifs relatifs  aux besoins  exprimés par le métier. Si l’on reste dans le schéma de l’application mobile, on définit toutes les options que celle-ci proposerait, ses caractéristiques techniques, fonctionnelles et ses modalités de fonctionnement, son visuel etc…

Exemple de notre entreprise : l’application sera mobile, développée en PHP SYMFONY pour le back end et React.js pour le front end. Elle permettra à l’utilisateur de commander des pizzas en ligne. Il pourra choisir sur la carte sa pizza préférée, voir les nouveautés et faire sa sélection. Ensuite, il passera au paiement et au choix du mode de livraison. Il faut aussi qu’il puisse rajouter ou enlever des ingrédients …

Structurer le besoin

Une fois les différents critères établis et validés, il faut alors structurer le besoin. Structurer le besoin, c’est rationaliser le fonctionnel pour optimiser le processus métier.,. On prend du recul, pour ne garder que le meilleur de l’application et la simplifier si son point faible est la complexité ou la trop grande diversité de possibilités. C’est un cas qui peut arriver très souvent, lorsque le client prend en compte le budget, le temps, les contraintes en général, il peut alors décider de revenir sur quelques décisions. Le besoin est maintenant cadré.

Exemple : On regroupe la carte des pizzas avec les choix déjà existants et les nouveautés. Pour ce qui est du paiement, il se fait par carte ou PayPal, après avoir eu les informations de livraison.

Prioriser les tâches

Ensuite, il faut prioriser les tâches, une par une et déterminer leur importance. Pour cela, on décortique les différents niveaux : l’importance, la facilité de mise en œuvre, le temps nécessaire pour la réaliser, etc.

À l’aide de cela, vous serez en mesure de prioriser les tâches et ainsi d’établir un planning pour séquencer les différentes étapes de votre application. Vous serez en capacité, de ce fait, d’expliquer votre besoin de manière très claire et très précise pour assurer la parfaite compréhension de celui-ci.

Exemple : Finalement, on entre d’abord les informations de livraison, ce qui peut permettre de vérifier si le client entre dans notre périmètre d’activité.

Dernière étape, il ne vous reste plus qu’à pitcher votre idée, votre projet, en reprenant toutes vos informations et les différentes étapes pour exprimer votre ou vos besoins comme il se doit.

Pour en savoir plus sur TKT, cliquez-ici, et pour plus de contenus, ici

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.