Des gens en voiture

Comment définir les standards d’une campagne de vidéo digitale ? Le cas de MINI France

Avec Ogury
© SrdjanPav

Les budgets investis dans la publicité vidéo digitale en France ont connu une hausse de 57% durant le 1er semestre 2021. Le mobile étant l’écran le plus plébiscité par les consommateurs, le challenge pour les marques est de proposer aux mobinautes des vidéos visibles et impactantes, mais qui respectent la navigation et restent non intrusives. Comment y parvenir ?

Les annonceurs l’ont compris : le mobile, contrairement à la télévision ou l’ordinateur partagé, permet de toucher les consommateurs sur le média le plus personnel qui existe. Les marques ont cependant encore du mal à mesurer l’impact réel d’une campagne vidéo sur cet écran. Par ailleurs, elles doivent s’assurer que leur message vidéo n'interrompt pas la lecture d’une page de site mobile ou la navigation sur une application.

C’est pourquoi le spécialiste de la publicité mobile Ogury, a créé un format qui conjugue visibilité totale et respect de l’expérience utilisateur. La marque automobile MINI, en partenariat avec l’agence media Amplifi, y a eu recours pour promouvoir le Clubman édition Canonbury. Un véhicule particulièrement adapté aux jeunes couples, parents d’un ou deux enfants et principalement citadins. 

Une publicité moins intrusive

Dans un monde où chaque individu est en permanence devant l’écran de son smartphone, il est important de concevoir des publicités qui ne détournent pas les utilisateurs de l’application ou du site qu’ils consultent.

Pour diffuser cette campagne auprès d’une cible de CSP+ agés de 25 à 49 ans, Ogury a utilisé son format vidéo mobile Thumbnail. Ce format Picture in Picture met le contrôle de la publicité entre les mains de l’utilisateur. Cette vignette permet à l’utilisateur de poursuivre sa navigation à travers une application, tout en visionnant la vidéo de MINI dans un coin de la page, et de déplacer, agrandir ou fermer la publicité à sa guise. Une approche nettement moins intrusive que les formats traditionnels, qui interrompent la lecture du contenu ou la navigation du mobinaute.

Au-delà des standards classiques de visibilité

La vidéo digitale est un format extrêmement puissant, mais son impact devient quasi nul si cette même vidéo est affichée en partie seulement ou en dehors de l’écran. Il arrive pourtant souvent que la publicité se poursuive alors que l’utilisateur a fait défiler la page. Mesurer le taux de complétion de la vidéo (VCR) seul est donc trompeur.

Pour ne rien arranger, les standards du secteur considèrent comme vues des publicités qui ne sont que partiellement visibles par le mobinaute. Si au moins 50 % de la surface d’une publicité vidéo est affichée à l’écran pendant deux secondes, elle cochera la case “visibilité”. Alors que dans les faits, il suffit que le mobinaute cligne des yeux pour passer à côté du message...

Un indicateur qui signifie (vraiment) quelque chose

Conscient de ces écueils, Ogury a développé des formats visibles à l’écran durant toute la durée de la vidéo. Parmi tous les acteurs auxquels nous avons fait appel pour cette campagne, Ogury est celui qui nous a apporté les performances les plus élevées. L’indicateur développé par Ogury permet de mesurer l’impact réel de nos vidéos digitales. Car un taux de complétion élevé sans visibilité ne permet pas de véritablement atteindre nos objectifs de branding”, explique Céliane Grevy, Responsable Marketing & Acquisition Digitale, MINI France.

Inscrite dans une collaboration qui dure depuis plus de deux ans entre la marque automobile et Ogury, cette campagne a permis à MINI d’atteindre un taux de complétion de vidéo visible de 77 %, basé sur un taux de complétion de 81 % et un taux de visibilité de 95 %. Mieux encore : la campagne a enregistré un taux de couverture sur cible de 68 % sur les 25/49 ans. Objectif atteint.

Pour en savoir plus sur Ogury, cliquez-ici

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.