boutique

« Le sentiment de confort et de luxe est augmenté de 20 % quand le lieu est parfumé »

D’un point de vue neurologique, l’odorat se différencie des autres sens par ses connexions particulières avec le cerveau. Dans quel cas peut-on avoir recours aux odeurs ? On détaille trois expériences de marque.

Le meeting « immersif et olfactif » de Jean-Luc Mélenchon

Vous avez peut-être été témoin du battage médiatique il y a quelque mois autour du meeting « immersif et olfactif » de Jean-Luc Mélenchon. Pour son 1er meeting de campagne de 2022, le candidat à l'élection présidentielle a frappé fort ! Cette réunion publique d'un nouveau genre a accueilli 3000 personnes et coûté 300.000 euros, a précisé Manuel Bompard, son directeur de campagne. Pour Eric Coquerel, député de La France Insoumise, ce type d'innovation permet de « mettre la technique au service d'un contenu. » Une chose est sûre, cinq ans après ses fameux hologrammes, le candidat a à nouveau marqué les esprits avec ce meeting « spectacle » .

Les caves particulières - Moët Hennessy

Créé en 2014, l’espace « Les Caves Particulières » , est un projet rassemblant des maisons emblématiques du groupe Moët Hennessy situé dans le hall K du Terminal 2E de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Pierre Loustric, président de Scentys, qui a été sollicité pour diffuser la signature olfactive de la boutique nous explique. « Avec ce projet le groupe LVMH a voulu ajouter une brique sensorielle olfactive à son identité de marque. Pour ce faire ils ont fait appel à Thierry Wasser, maître parfumeur de la Maison Guerlain, qui a créé spécialement le parfum Fleur de Vigne. [...] L'olfactif est en lien direct avec nos émotions. Pour les marques avoir recours à ce type de technologie permet d'imprimer les mémoires. On se rappelle à 35% de ce que l'on sent, contre 5% de ce que l'on voit et de 1 % de ce que l'on entend et selon une étude de l'Institut Rockefeller, le sentiment de confort et de luxe est augmenté de 20 % quand le lieu est parfumé. »

Generali, un second souffle au restaurant d’entreprise

Generali souhaitait optimiser ses espaces de travail en transformant, en dehors des repas, son restaurant d'entreprise en espace de coworking. Pour donner une seconde vie à son restaurant d’entreprise, Generali a fait appel à Scentys. Pierre Loustric, nous raconte : « Generali voulait repenser ses volumes et proposer de nouveaux espaces de travail à ses collaborateurs. L'objectif pour ce projet était avant tout de neutraliser les odeurs et de diffuser une subtile odeur parfumée

Les tendances du marketing olfactif

Selon Pierre Loustric, on peut identifier 2 tendances :

  1. Chaque marque veut sa propre identité olfactive. De la même manière que certaines marques ont une identité sonore unique et reconnaissable aux première notes, comme la SNCF ou Orange, nombreuses sont celles qui désormais veulent leur propre parfum. Une signature olfactive unique déclinable sur tous les continents.
  2. L'olfactif se positionne comme un outil différenciant. Tant pour les marques, à la recherche d'expériences clients retail innovantes (l'odeur amène quelque chose qui ne peut à ce jour être « expérimentée » virtuellement ou en ligne) que pour les entreprises à la recherche de valeur ajoutée pour convaincre leurs employés de regagner les bureaux. Les odeurs "herbe coupée et florale" seraient très prisées des services généraux.

Le saviez-vous

Selon Pierre Loustric, le phénomène d'anosmie (perte d'odorat), entraîné par le Covid, a eu pour effet de magnifier le sens de l'odorat.

banniere2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.