Deux jeunes et leurs ordinateurs

Quand la Fintech fait décoller l’épargne des particuliers, secret du succès des pure-players

© Priscilla Du Preez

Elles sont 735, ont entre cinq et dix ans, affichent une levée de fonds cumulée de 828 millions d’euros en pleine crise sanitaire et font bouder les acteurs traditionnels de la finance. Mais quelle est la recette du modjo des fintechs en France ?

Si elles ont dû faire preuve d’une grande résilience début 2000, les fintechs ont désormais le vent en poupe. Adoptées par les millennials (18-30 ans) et très appréciées par les 45 ans et plus, ces pépites du digital ont complètement chamboulé le monde de la banque traditionnelle. Au coude à coude dans le cœur des Français, elles font de l’agilité, de l’innovation et de leur parcours client, une véritable force de frappe sur le marché, et ça fonctionne. Attention, troupeau de Licornes en approche...

Nomades, simples et sécurisées, elles cochent toutes les cases

Terminé la prise de tête du rendez-vous en agence, avec les fintechs c’est livraison à domicile. Plus besoin de se déplacer ou de faire coïncider son planning avec le 8h-18h de son banquier. Avec leur offre 100% digitale, l’ouverture du compte bancaire, du livret A ou même de l’assurance-vie, se fait à n’importe quelle heure et depuis n’importe quel endroit, en toute sécurité. C’est d’ailleurs ce que propose la fintech française Mon Petit Placement : permettre aux particuliers de faire fructifier leur épargne simplement depuis leur canapé.

A cette accessibilité repensée, s’ajoute également un nouveau rapport au temps. Là où les délais étaient plus ou moins allongés selon la demande, les fintechs, elles, jouent la carte de la quasi instantanéité “Ouvrez votre compte en seulement 10 minutes”.  Une réponse en phase avec le besoin du tout, tout de suite des nouveaux consommateurs.

User centric : une stratégie tournée client

Cœur du réacteur de ces solutions clé en main, le client et sa satisfaction. Parfois oublié, malmené, des attentes peu anticipées, avec les fintechs, le client reprend sa place sur le trône.

Loin de cette expression commune “Le banquier, on l’aime tant qu’on n'en a pas besoin “, au contraire du côté des fintechs, on cultive la proximité et la bienveillance avec dans le viseur l’ambition de développer le graal, une communauté. Et pour cela, les fintechs n’hésitent pas à dérouler le tapis rouge : offres de parrainage, grande réactivité, disponibilité 7j/7, gestion du Customer Care, évènements, club ambassadeurs...  Bref, rien n’est trop beau pour leurs clients.

Une expérience haut de gamme à portée de tous

C’est aussi là leur différence face aux acteurs traditionnels.

Grâce à leur agilité, leur expertise et leur solide réseau de partenaires, les fintechs innovent et proposent des offres et des services traditionnellement réservés à une tout autre clientèle. “ Chez Mon Petit Placement, notre crédo est de donner à tous accès à l’investissement. Et pas n’importe lequel, nous offrons un accès à l’investissement haut de gamme via des fonds performants dès 300e seulement” explique Thomas Perret, CEO de la nouvelle pépite française qui offre en ce moment 30% de remise sur son premier investissement pour toute inscription avec le code PEPITE.

Avec un tel portrait, l’avenir qui se dessine à l’horizon des fintechs semble ensoleillé. Prochains challenges à relever pour ces pure player, garder le cap et s’inscrire dans la durée.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.