parapluie écran connecté

8 initiatives pour une nouvelle donne dans l’assurance

© Blackdovfx



Quand la puissance des assurtechs se conjugue aux nouvelles exigences sociales et environnementales, cela promet une industrie déterminée à assurer (dans) le futur. 

L’inclusion, nouveau moteur de l’assurance 

Plus que jamais, l’assurance cherche à maximiser son impact social. Cela passe par la couverture de nouveaux publics et même de nouveaux champs de soins. L’enjeu ? Accélérer sur le dossier de l’inclusion. 

  • La pandémie a eu un effet dévastateur sur la santé mentale. Au cœur de la crise, les initiatives se sont multipliées : dispositif santé psy pour les étudiants du côté du gouvernement, quatre consultations de psychologue remboursées par les assurances. Ou encore cette plateforme, coronapsy.fr, créée par Generali, AG2R, Allianz, Klesia et VYV. En attendant le remboursement des consultations de psychologue sur prescription médicale, annoncé en septembre 2021 en clôture des Assises de la santé mentale - et qui bonne nouvelle, devraient démarrer d’après le président Emmanuel Macron dès avril 2022
  • La difficulté d’être reconnu dans sa complète identité peut fragiliser les individus. Oscar Health, assurtech américaine, a développé une fonctionnalité qui permet à ses membres, y compris à ceux qui s’identifient comme transgenres ou non binaires, d’entrer librement nom, pronoms et identité de genre. Une initiative qui peut tout changer pour un public qui renonce parfois aux soins par peur d’être discriminé. 
  • « Le changement climatique a un impact croissant sur le continent africain. Il frappe plus durement les plus vulnérables et accroît l’insécurité alimentaire, les déplacements de population et les pressions sur les ressources en eau » , explique Petteri Taalas, de l’Organisation météorologique mondiale. La microassurance peut-elle aider à la résilience climatique ? C’est la conviction d’Oko, une assurtech qui offre une assurance inclusive visant à sécuriser les revenus des agriculteurs en Afrique. Avec plus d’1 million de dollars levés, Oko progresse dans cet objectif.
Oscar Health

L’innovation au service de la simplification 

Plus rapide, précise, transparente et robuste ? L’assurance de demain mise sur l’innovation et la data pour accomplir toutes ces promesses. 

  • Rapidité et robustesse… ne sont-elles pas les attributs premiers de la blockchain ? La technologie intéresse depuis longtemps la filière. Après le buzz, l’heure de l’industrialisation ? Allianz a ainsi déployé sa chaîne de blocs dans 23 pays afin de rationaliser les réclamations d’assurances automobiles internationales
  • L’intelligence artificielle est aussi l’une des technologies de prédilection du secteur. La startup britannique Tractable l’utilise pour aider à la résolution des accidents. Le particulier prend une simple photo et le logiciel identifie les dégâts en quelques secondes. Il n’en fallait pas plus pour nouer un partenariat avec Covéa, le numéro 1 de l’assurance automobile en France. 
  • Chez Lyanne, pas d’intelligence artificielle mais une jeune femme à sa tête ! Jeanne Depond a constaté que seuls 27 % des Français lisent leur contrat d’assurance en entier avant de signer. Pour la cofondatrice, il fallait faire quelque chose pour informer clairement sur les contenus des contrats d’assurance. La plateforme, qui ambitionne de « réconcilier les Français et leur assurance » , permet de faire des diagnostics de garanties et d’être accompagné dans la gestion des contrats et des sinistres. 
L'outil d'IA de Tractable

Même si « ça chauffe », continuer à assurer

« Les assureurs préviennent que les dommages liés aux sécheresses, aux incendies ou à la montée des eaux seront de plus en plus difficiles à couvrir », a récemment expliqué Jean-Michel Bezat, journaliste au Monde. Notre seule chance ? Intensifier nos efforts dans la transition tout en couvrant toujours plus de personnes. 

  • Aux grands maux, les grandes alliances ! Huit groupes d’assurance dont Axa et Scor créent la Net-Zero Insurance Alliance. Objectif ? Mettre en commun leur expertise, pour porter à zéro les émissions nettes de leurs portefeuilles de souscriptions d'assurance et de réassurance d'ici 2050 dans le respect des objectifs fixés par l’Accord de Paris.
  • D’ici 2050, de nouveaux épisodes météorologiques extrêmes sont à craindre. Fabrice Chauvin, climatologue au Centre national de recherches météorologiques (CNRM) le dit clairement : « Une partie de la population va forcément devoir s’habituer à avoir les pieds dans l’eau plus souvent. » De quoi voir émerger une nouvelle génération d’assurances de l’extrême ? Le britannique Yokahu se concentre par exemple sur les ouragans et les cyclones, avec son offre d’assurance paramétrique.

Cet article est paru dans le Livre des Tendances 2022 de L'ADN, à commander ici

banniere2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.