don organes

L’Agence de la biomédecine reprend la parole avec un nouveau film signé DDB Paris à destination des jeunes

Dans le contexte de l’évolution de la réglementation sur le don d’organes et de tissus, l’Agence de la biomédecine renouvelle une prise de parole à destination des jeunes.

Le scénario du film "Déjà vu 2" s'appuie sur les clichés des films d'horreurs, et notamment sur le personnage typique de la jeune fille naïve dont les choix et les réactions vont la mener vers une mort certaine et convenue d'avance.

Un genre cinématographique qui sert de prétexte pour mettre en avant le message de l’Agence de la biomédecine à destination des jeunes, à savoir que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus présumés, sauf si nous avons fait savoir notre opposition.

Déjà-vu 2 - le film
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.