Les gens figurent avec des nuages de commentaires au-dessus de leurs têtes.

Havas Paris lance un observatoire des crises nouvelles

© Andrii Yalanskyi - getty

Havas Paris crée un observatoire des crises nouvelles pour aider les entreprises et leurs dirigeants à comprendre et anticiper les nouvelles formes de mobilisation par une analyse approfondie des dynamiques d’opinion et des débats sociétaux émergents.

Si les entreprises ont désormais compris que les consommateurs attendent d’elles qu’elles soient des acteurs engagés dans la Cité, elles se sentent souvent désarmées face à de nouvelles formes de contestation, soudaines, puissantes et de plus en plus récurrentes, qui peuvent les entraîner dans des débats sociétaux qui les dépassent. Ces nouvelles crises se caractérisent notamment par une rupture tout d’abord de temporalité, avec la cristallisation d’émotions autour d’événements inattendus ; ensuite d’expression, avec la montée en puissance des réseaux sociaux ; et enfin d’incarnation, avec l’apparition de nouvelles parties prenantes et de leaders d’opinion qui se construisent à l’écart des corps intermédiaires traditionnels.

Comprendre et anticiper les nouvelles formes de mobilisation

L’observatoire des crises nouvelles entend aider les entreprises et leurs dirigeants à comprendre et anticiper ces nouvelles formes de mobilisation par une analyse approfondie des dynamiques d’opinion et des débats sociétaux émergents. Il publiera régulièrement des notes d’analyse et s’appuiera sur l’expertise de l’agence en planning stratégique (Cortex), social media (Havas Paris Social), et bien évidemment en influence. Sa direction est confiée à Nelly Garnier.

Havas Paris continue à approfondir sa réflexion sur des crises devenues hybrides qui appellent la mobilisation de compétences très diversifiées. Avec ce nouvel observatoire, se nourrissant des différentes expertises de l’agence, Havas Paris entend apporter une analyse toujours plus pertinente pour accompagner les entreprises et les armer face à un monde en profonde mutation.

Julien Carette - Havas
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.