Femme se cachant chaque oeil avec un donuts

Les consommateurs de plus en plus sélectifs sur les informations partagées avec les marques

© Andres Ayrton- Pexels

La nouvelle enquête d’Airship pointe l’évolution forte du comportement des consommateurs qui souhaitent davantage contrôler et personnaliser leur expérience au sein des applications mobiles et rééquilibrer l'échange de valeur.

Airship, acteur de l'expérience mobile, publie un rapport qui révèle le nouveau comportement des consommateurs sur le mobile et leurs attentes vis-à-vis des marques. Réalisée auprès de plus de 9000 consommateurs répartis à travers sept pays, dont la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, les États-Unis, l'Australie, Singapour et l'Inde, cette enquête montre une préférence forte et croissante des consommateurs pour les applications mobiles. 

La confidentialité des données reste une question primordiale pour les consommateurs

En moyenne, 72% des répondants français ont une utilisation supérieure ou égale dans toutes les catégories d'applications, depuis le début de la pandémie. Les marques sont désormais mieux à même d'engager leurs clients, où qu'ils se trouvent, tandis que les utilisateurs d'applications peuvent bénéficier, via le partage de leurs préférences et affinités, d’un service plus personnalisé, avec un plus grand contrôle sur leurs données et la possibilité de couper facilement les communications des marques qui ne répondent pas à leurs besoins.

Plus de 40 % des personnes interrogées dans le monde sont plus susceptibles de continuer à recevoir des communications de marque si elles ont le contrôle sur la thématique, la fréquence ou le canal de communication. Le rapport révèle également les principales raisons pour lesquelles les consommateurs français choisissent de recevoir des communications de marques sur leurs smartphones : pour recevoir des remises immédiates ou des points de fidélité (40%), des confirmations de commande (31 %), des alertes d'expédition ou de livraison (29%) et sur des ventes ou promotions (17%).

En revanche, les offres personnalisées basées sur le comportement ou sur la localisation sont les deux raisons les moins susceptibles d'inciter les acheteurs à choisir initialement de recevoir des communications de la marque sur leur smartphone (13% et 10% respectivement). Cependant, l'information n'est pas pertinente/personnalisée par rapport à mes besoins’ est la deuxième raison la plus fréquente pour refuser les communications par smartphone (38%). Pour recevoir des messages personnalisés ou des offres spéciales d’une marque, les consommateurs français sont plus enclins à partager leurs centres d'intérêt pertinents pour la marque (61%) plutôt que de révéler leurs noms (58%). 

La confidentialité des données reste une question primordiale pour les consommateurs. Les entreprises doivent aller bien au-delà d’un ciblage de masse et d’une diffusion de messages à sens unique ou encore de campagnes centrées sur la marque pour réussir dans l’avenir digital qui sera centré sur le client. Pour obtenir les informations nécessaires pour répondre aux attentes d'aujourd'hui, les marques doivent offrir une expérience d'application mobile plus robuste, intégrant une faculté individualisée de contrôle de cette expérience, touchant ainsi beaucoup plus profondément le cœur et l'esprit de leurs clients. 

Brett Caine, PDG et président d'Airship.
Graphique

Autres résultats remontés par l’étude :

  • Seuls 29% des consommateurs français sont prêts à partager leur localisation dans le monde réel tout au long de leur journée - le pourcentage le plus faible parmi les 15 types d'informations personnelles
  • 81% des consommateurs français ignorent ou suppriment les e-mails des marques auxquelles ils se sont abonnés, la moitié du temps ou plus. Les jeunes générations vérifient plus rarement leur courrier électronique, et sont plus susceptibles d'utiliser des adresses électroniques anonymes ou volontairement fausses,
  • Plus de la moitié des consommateurs dans le monde (53%) partageront leur numéro de téléphone portable pour recevoir des SMS, mais seulement 41% pour recevoir des appels téléphoniques.

Rapport complet

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.