Pièces de monnaie

CoronaCoin la cryptomonnaie (morbide) du coronavirus

© PublicDomainPictures - Pixabay

Quand le cynisme est poussé à l’extrême : le CoronaCoin est une cryptomonnaie qui permet de s’enrichir proportionnellement à la hausse des contaminations et les décès liés au Covid-19.

Le CoronaCoin permet de gagner de l'argent en pariant sur la hausse du nombre de victimes du Coronavirus, dit Covid-19. Le principe est simple : plus le nombre de personnes contaminées et de mort augmente plus la cryptomonnaie prend de la valeur.

Comment fonctionne le CoronaCoin ?

« Il y a un nombre fixe de tokens (jetons) dans le monde: 7.604.953.650. Le nombre total de tokens est égal à la population dans le monde au moment de frapper les tokens. À mesure que le nombre de personnes infectées/tuées par le virus augmente, le nombre de tokens [correspondant] est manuellement brûlé toutes les quarante-huit heures. Ainsi, pour chaque infection, un token [...] devient inutilisable » , détaille le site officiel.

logo du site Coronatoken.org

Interpellé sur le caractère morbide du projet, l'équipe de CoronaCoin, réplique: « Il existe actuellement des obligations pandémiques actives émises par l'OMS. En quoi est-ce différent ? »

Les obligations pandémiques auxquels font référence les créateurs du CoronaCoin ont été émises par la Banque mondiale en 2017.  Elles ont suscité de nombreuses de critiques. Alors qu'elles étaient censés permettre aux pays touchés par des pandémies de récupérer rapidement de l'argent, elles viennent de démontrer leur inefficacité.

« Les maladies infectieuses se propagent de façon exponentielle, et le coronavirus a un taux de croissance très rapide. Mais les obligations ne se déclenchent que lorsque la maladie s'est propagée depuis longtemps. [...] Ce qui est obscène, c'est que la Banque mondiale a organisé cela de cette façon. Elle attend que les gens meurent » , dénonce Olga Jonas, du Harvard Global Health Institute, interviewée par le Guardian.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.