Logo Union des marques

#ça Marque 2021 : les nouveaux dialogues des marques et de leurs publics

© Union des marques

Jeudi 15 avril 2021 s’est tenu la deuxième édition de #ça Marque. Plus de 20 dirigeants de marques sont ainsi venus partager avec près de 500 participants, au travers d’une étude exclusive, d’interviews et de tables rondes pour comprendre comment répondre aux attentes de leurs publics, consommateurs, citoyens et collaborateurs qui veulent une nouvelle forme de dialogue avec leurs marques.

En introduction Hervé Navellou, Directeur général de L’Oréal France et Président de l’Union des marques a rappelé : « Dans un nouveau monde fait de doutes et d’incroyables accélérations de la science et de la technologie dans lequel la révolution digitale transforme en profondeur nos usages et nos modes de vie et où l’IA va disrupter nos métiers et nos savoir-faire, les entreprises doivent redéfinir un contrat de confiance avec leurs publics. Il doit s’appuyer sur de nouvelles valeurs : transparence et sincérité, utilité et raison d’être, engagements RSE et preuves tangibles et le plus important, démontrer au quotidien en quoi nos produits et nos innovations contribuent réellement au mieux vivre des gens. »

Résultats de l’Etude Kantar pour #ça Marque! 2021

Les Français réaffirment leur confiance dans les marques d’abord locales/régionales à 82% puis les Françaises à 79%. Les marques internationales sont plus en retrait à 50% mais progressent fortement.

Valeurs : Si les Français déclarent qu’ils veulent tendre vers une consommation plus responsable et vertueuse pour leur santé, la planète et la société, les actes d’achat réels confirment les intentions et les valeurs affichées malgré une sensibilité au prix soulignée : 46 % des consommateurs se déclarent prêts à payer plus cher des marques qui ont "un supplément d’âme" et 59 % pour des produits meilleurs pour la santé. Les consommateurs attendent que les marques s’engagent car 43 % estiment que ce sont elles qui pourraient avoir le plus d’impact pour lutter contre les dommages environnementaux par exemple. Mais seulement 1 français sur 5 est capable de nommer une marque "qui fait beaucoup pour l’environnement".

Proximités : La proximité est un atout essentiel pour entretenir un dialogue constructif et efficace entre marques et clients. Il peut ainsi s’agir de Proximité « directe » favorisée par la digitalisation des contacts avec les marques. Depuis un an 52 % des Français sont entrés en contact avec une marque, essentiellement par des canaux digitaux même si cela s’accompagne d’une moindre satisfaction (non satisfaits 26 % +5 pts). Il peut aussi s’agir de Proximité « indirecte » en usant de leur influence et en apportant leur aide aux marques dont ils se sentent proches. 84 % déclarent ainsi être prêts à aider les marques à s’améliorer (+5 pts) et 27 % seraient même "totalement prêts" à le faire (+ 9 pts). Enfin, il peut aussi s’agir de Proximité « émotionnelle » peut-être la plus importante car faire vivre des émotions positives à ses publics renforce naturellement la proximité.

L’Union des marques renforce ses actions sur le sujet de la marque et de l’efficacité

La responsabilité et l’efficacité sont les deux piliers de l’action de l’Union des marques dont la raison d’être est d’aider ses membres à construire des marques durables. Jean-Luc Chetrit, Directeur général de l’Union de marques l’a rappelé en annonçant de nouvelles initiatives en ce sens :

  • Enrichissement du Référentiel de la mesure de l’efficacité, notamment sur le digital.
  • Création d’un parcours micro certifié de la Brand Academy sur le branding stratégique et le design de marque en partenariat avec Lonsdale.
  • Plusieurs rendez-vous annuels « ça Marque » dans des formats courts.
  • Développement de nouvelles modalités du programme FAIRe et du parcours de sensibilisation à la communication responsable.
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.