Couple devant une tablette avec une carte bancaire à la main

« 65% des streamers français déclarent acheter un produit ou service après l'avoir vu en AVOD »

© Mikhail Nilov- Pexels

Une étude mondiale menée par Rakuten Advertising sur les comportements des streamers démontre comment la puissance du contexte en télévision connectée (CTV) transforme les téléspectateurs en consommateurs.

En effet, 65% des streamers français déclarent acheter ou acheter occasionnellement un produit ou service après l'avoir vu en AVOD (Advertising Video On Demand). En Europe, l’Espagne arrive en tête avec 50 %, l’Italie et l’Allemagne s’ensuivent avec 34 %. Même si ce résultat n’est pas aussi élevé que sur d’autres marchés, en France on est déjà à un streamer sur quatre (25%) qui préfère regarder les services de streaming.

Cette combinaison entre volume et impact fait de la Connected TV une composante essentielle du média planning. [...] Cela montre clairement pourquoi les annonceurs, ainsi que leurs agences media, doivent investir massivement pour toucher une audience grandissante et qui est de moins en moins addressable en TV traditionnelle. Il est évident que nous ne sommes qu’au début de cette tendance et que les campagnes vidéos en Connected TV commencent déjà à prouver leur efficacité en terme de reach, de qualité de diffusion et d’impact durable sur la stratégie des marques.

Marc Herbault, Sales Director Media chez Rakuten Advertising.

Comment le streaming AVOD transforme les téléspectateurs en consommateurs ?

L’efficacité de la publicité dans les services de streaming est donc un puissant. L'étude Rakuten met en évidence les retombées directes de la publicité sur la TV connectée (CTV) :

  • Les données montrent clairement que les streamers achètent des articles après les avoir vu sur les plateformes AVOD.
  • Des proportions élevées de téléspectateurs préfèrent les services de streaming à la télévision traditionnelle – 41 % dans le monde.

Impact sur les intentions d’achats

Dans l’ensemble, la majorité des répondants déclarent acheter ou acheter occasionnellement le produit ou service qu’ils ont recherché après l’avoir vu en AVOD:

  • Cela va de 56 % aux États-Unis à 81 % au Brésil.
  • Ailleurs en Europe, l’Espagne n’est que légèrement inférieure au Brésil avec 78 %.
  • L’Allemagne et l’Italie ont respectivement 75 % et 72 %, suivies du Royaume-Uni (69 %) et la France n’est pas en reste avec 65%.

Qui regarde ?

En Europe, l’Espagne arrive en tête avec 50 %, l’Italie et l’Allemagne s’ensuivent avec 34 %. Même si ce résultat n’est pas aussi élevé que sur d’autres marchés, en France on est déjà à un streamer sur quatre (25%) qui préfère regarder les services de streaming.

Ce qui est encourageant pour les acheteurs médias, bien que les plus jeunes (18-24 ans et 25-34 ans) présentent une tendance naturelle à préférer la CTV, l’écart n’est pas si significatif comparé aux personnes âgées de plus de 50 ans. On pourrait s’attendre à ce qu’il y ait une baisse conséquente d’audiences après la génération X, mais les baby-boomers sont aussi enthousiastes que n’importe quelle autre génération.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.