Affiche de la campagne See you court

La FIDH et Babel s’engagent pour faire respecter le droit humain à un environnement sain

© FIDH

Des communautés affectées par la crise environnementale à travers l'Amérique latine, la FIDH et ses organisations membres annoncent le dépôt d’une série d’actions en justice. Deux d’entre elles sont déposées aujourd’hui au Chili et en Colombie, contre des entreprises, pour leurs activités nocives et polluantes et pour leur contribution au changement climatique.

Cet événement marque le lancement de #SeeYouInCourt, une campagne d'ampleur mondiale visant à multiplier les recours de ce type et à faire du droit à un environnement sain un droit humain internationalement reconnu.

La protection de la planète et la lutte contre la crise climatique sont deux des plus grands défis de notre temps. Les États doivent entendre les demandes des communautés pour reconnaître le droit humain à un environnement sain. Ils doivent mieux réguler les entreprises quant aux impacts de leurs activités.

Alice Mogwe, présidente de la FIDH.

La FIDH appelle les entreprises nuisibles à l'environnement et au droit humain à rendre des comptes

Babel a imaginé un dispositif social média et RP, SeeYouInCourt,, construit autour d’un film publicitaire, qui vise non seulement à mettre les entreprises en face des conséquences de leurs actions mais aussi à faire connaître la démarche de la FIDH auprès des communautés affectées. Ces dernières sont invitées à se battre en justice pour leur droit à un environnement sain. #SeeYouInCourt a vocation à vivre tout au long des actions en justice et du combat des communautés affectées.

Les catastrophes environnementales, le changement climatique, les conflits autour des ressources naturelles et l'épuisement des ressources alimentaires ont des conséquences directes sur le droit à la santé, le droit à l'eau, le droit à l'alimentation, le droit au logement et, plus généralement, le droit à une vie digne.

C’est pourquoi la FIDH s’engage pour que le droit à un environnement sain soit reconnu et défendu comme un “nouveau” droit humain à part entière.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.