Audrey Tautou dans Amélie Poulain

Flim, une base de données d’imagerie vidéo sur internet dédiée aux créatifs

© Amélie Poulain

Flim, start-up parisienne créée en 2020, lance une base de données d’images inédite en son genre. Baptisée Flim, comme l’entreprise, elle est enrichie chaque semaine et réunit à ce jour plus de 300 000 images haute définition tirées de films, documentaires, publicités et clips musicaux, pour nourrir les idées des professionnels de la création.

Flim est le premier moteur dédié uniquement à la recherche iconographique issue de vidéos. Doté d’une IA basée sur le fonctionnement des neurones, ce nouvel outil haute précision permet d’innombrables combinaisons de recherches. Il s’agit d’un outil aujourd’hui indispensable aux professionnels car l’utilisation des images issues de vidéos n’a jamais été aussi nécessaire dans le milieu de la création : réalisateurs, illustrateurs, décorateurs, costumiers, game designers, étudiants etc. Mais plus largement, tous les créatifs ont un réel besoin d’images qui les inspirent et qui illustrent leur créativité. Flim est actuellement accompagnée par deux incubateurs français : Paris&Co et la Belle de Mai.

Une base de données d’imagerie vidéo sur internet

Les sites comme Pinterest ou Google Image, offrent une expérience de recherche imprécise, très chronophage, et la plupart des images trouvées sont inexploitables car elles ne sont pas en Haute Définition. Flim est, selon ses fondateurs, « la plus grande base de données d’imagerie vidéo sur internet, ce qui en fait le leader mondial dans ce domaine ». La base de données est alimentée de nouvelles images hebdomadairement. Chaque image est présélectionnée par une intelligence artificielle mais validée par les équipes de Flim, assurant ainsi la qualité artistique de tous les screenshots proposés.

Une IA calquée sur le fonctionnement neuronal

Flim fonctionne grâce à une IA utilisant le fonctionnement des réseaux neuronaux. Il est donc possible de chercher de manière simple, par élément présent dans chaque image à partir du moment où le moteur l’a détecté : une montre, un piano, une veste rouge etc. Mais Flim va plus loin, il comprend maintenant les concepts, par exemple Minimalist landscape, Alone in the street ou Pool Party.

Le moteur de recherche de Flim intervient sur les images à plusieurs niveaux. Premièrement, Flim référence méthodiquement chaque image par film (Mank, Martin Eden, Ponyo), réalisateur (Quentin Tarantino, Jean-Luc Godard, Adrien Lagier), chef opérateur (Bill Pope, Stéphane Fontaine, André Chemetoff), acteur (Emma Stone, Jean Reno, Monica Bellucci) ou artiste (Beyoncé, Orelsan, Die Antwoord) mais aussi par type, genre et date de production. Flim prend également en compte la couleur. Chaque image est analysée afin d’en faire ressortir une palette et une couleur dominante, permettant de les regrouper par teinte.

Pinocchio

Un moteur de recherche conçu pour le regard créatif

La start-up propose son outil gratuitement jusqu’au 25 mai 2021. Film passera ensuite sur un modèle Freemium : les utilisateurs auront un accès journalier limité gratuit puis devront payer un abonnement. Toutefois, le service restera gratuit pour les étudiants et les professeurs.

« Chez Flim, nous pensons qu’un moteur de recherche iconographique doit intégrer une profonde compréhension visuelle de l’image. Être capable de saisir son style artistique et son ambiance générale, mais aussi son atmosphère et sa composition plutôt que de seulement détecter les objets présents. Car l’imagerie cinématographique et plus largement vidéo est justement inspirante de par sa complexité : chaque plan est composé, pensé, éclairé, décoré, habillé. Il était nécessaire pour Flim de développer un moteur à la hauteur de cette richesse. »

Dan Perez et Victor de Castéja, les fondateurs de Flim

Découvrir Flim

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.