Plantes

La Macif mise sur la transition écologique pour une relance économique responsable et durable

© Sharon Mccutcheon

À l’occasion de la publication de son cinquième rapport d’investissement responsable, la Macif renforce ses engagements en faveur de la transition écologique, qu'elle présente alors comme seule trajectoire possible pour une relance économique responsable et durable. 

Des engagements concrets pour une économie plus verte

Avec à fin 2020, 13,5 milliards d’euros d’encours investis en faveur de la transition énergétique et de la protection des écosystèmes, la Macif contribuera à l’objectif européen de neutralité carbone d’ici 2050 et à la réduction des plastiques qui menacent la santé de l’Océan et de l’Homme, grâce à la sensibilisation des émetteurs de plastique identifiés dans les portefeuilles d’investissement.

Objectif zéro carbone

Afin de contribuer à l'objectif européen de neutralité carbone d'ici 2050, la Macif s'engage au travers d'une stratégie de sortie totale du charbon thermique au niveau mondial d’ici 2030. Le groupe met également en place une exclusion des entreprises qui réalisent plus de 10 % de leur chiffre d’affaires dans les énergies fossiles non conventionnelles (pétrole et gaz de schiste et sables bitumineux) et des émetteurs qui initient des projets d’exploitation en Arctique pour ses investissements obligataires réalisés en direct.

Parler de neutralité carbone implique également d’agir pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre (GES) et de compenser l’intégralité des émissions résiduelles par les puits de carbone naturels ou artificiels. Ceci permet d’atteindre un bilan nul des émissions de gaz à effet de serre, c’est-à-dire « Zéro Émission Nette » ou « ZEN » . Dans ses activités internes, la Macif agit également pour réduire ses émissions de GES : campagne de réduction des consommations d’énergie, diminution des déplacements salariés et choix de modes de transports alternatifs moins émetteurs de polluants.

De plus, début 2021, l'entreprise, associée au groupe OFI, a adhéré au Carbon Disclosure Project (CDP). Cette organisation coordonne la collaboration des investisseurs institutionnels et les invite à adresser aux entreprises une demande d’informations sur des problématiques en lien avec le changement climatique.

Dans ce contexte, la Macif va lancer en juillet 2021, la création d’un nouveau fonds laboratoire neutre carbone à horizon 2050 avec OFI AM.

Analyser les différents secteurs d'activité pour en finir avec les microplastiques

Il est estimé que 8 à 13 millions de tonnes de plastiques sont déversés annuellement dans l’océan et finissent par se dégrader en microplastiques. Des polluants plastiques qui passent en partie dans la chaîne alimentaire marine pour finir dans notre assiette.

La Macif et OFI AM, accompagnés par l’association reconnue d’utilité publique « Surfrider Fondation Europe » , ont initié en 2020 une démarche pluriannuelle de dialogue auprès d’émetteurs en portefeuille pour les sensibiliser sur l’importance de réduire leur recours au plastique. Plusieurs secteurs d’activité, exposés au risque plastique, ont alors été identifiés :

  • Les producteurs de textile, le lavage en machine répété des vêtements étant une source de rejet de microplastiques dans les eaux usées;
  • Les fabricants de pneus, en raison de l’abrasion et l’usure des pneus sur les routes produisant des microplastiques qui se retrouvent dans l’Océan via le vent et les eaux de pluies;
  • Les produits de cosmétique et d’hygiène qui contiennent des microbilles plastiques à base de polypropylènes, polystyrènes et autres polymères;
  • L’agroalimentaire, qui est encore le premier secteur utilisateur en France d’emballages plastique à usage unique;
  • La restauration collective, qui consomme beaucoup de bouteilles, gobelets et autres contenants en plastique.

Epargne responsable : Mutavie répond aux exigences de labels de la loi Pacte

Promulguée en mai 2019, la loi PACTE a imposé aux assureurs vie de nouvelles obligations en matière d’unités de compte responsables, vertes et solidaires. Ainsi, à compter du 1er janvier 2022, les assureurs vie devront proposer au moins un fonds labellisé ISR d’État, un fonds solidaire et un fonds labellisé Greenfin.

Mutavie, assureur vie, propose depuis plusieurs années dans son contrat Multi Vie des fonds labellisés ISR d’État et un fonds solidaire labellisé Finansol. Depuis décembre 2020, ce contrat propose également un fonds labellisé Greenfin. C’est aussi le cas pour son contrat Jeewan Patrimoine qui s’est enrichi en janvier 2021 de nouvelles unités de compte labellisées dont une Greenfin.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.