Homme avec des lignes de codes sur le visage

ManoMano s'engage pour aider les ONG à lutter contre les cyberattaques

© Mati Mongo - Pexels

Pour aider les ONG à lutter contre les cyberattaques, Communication sans frontières et Yogosha s’associent à ManoMano pour renforcer l'initiative Hack4Values.

Hack4Values est un programme de Bug Bounty (recherches de failles de sécurité) à destination des ONG et associations à but non lucratif, lancé en mode pilote en 2017 par Communication sans frontières et Yogosha. Pour pérenniser l’initiative, le programme est rejoint par ManoMano et son équipe cybersécurité qui renforcera la recherche de failles et l’accompagnement des ONG à les comprendre et les corriger. Hack4Values a l’ambition de rassembler une communauté de hackers éthiques dans toute l’Europe pour améliorer la cyberrésilience d’acteurs essentiels dans la société.

Améliorer la cybersécurité et la confiance numérique

Depuis le début de l’année, plus de 16 millions de cyberattaques ont été recensées dans le monde. Hack4Values est une réponse concrète pour renforcer la sécurité des outils numériques et de la résilience de ces acteurs. Un programme gratuit qui fait appel à des hackers éthiques bénévoles Hack4Values est un programme gratuit basé sur le bug bounty, la recherche et l’identification de vulnérabilités et failles de sécurité avant qu’elles ne soient utilisées à des fins malveillantes. Hack4Values réunit une communauté d’une centaine de hackers éthiques et d’experts de la sécurité informatique en France qui donnent de leur temps bénévolement pour les ONG.

Experts des sujets de sécurité, les trois membres associés dans l'initiative souhaitent promouvoir le hacking éthique en France et en Europe :

  • Communication Sans Frontières, interlocuteur privilégié du monde associatif depuis près de 20 ans qui promeut l’innovation et l’exercice de pratiques éthiques et responsables au sein de la communication d’intérêt général
  • Yogosha, spécialiste de la cybersécurité et du bug bounty met à la disposition sa plateforme de hackers éthiques pour identifier les vulnérabilités digitales des ONG
  • L’équipe cybersécurité de ManoMano, le leader européen du bricolage, maison et jardin en ligne qui propose son expertise pour accompagner les ONG dans la recherche, la compréhension et la correction des vulnérabilités identifiées

Cette nouvelle version du programme a été ouverte en début d’année à une première vague d’ONG parmi lesquelles la branche France d’Amnesty International ou encore We Sign It. Gilles Hamoniaux, responsable informatique d’Amnesty International France.

banniere2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.