Femme faisant stop avec sa main, entouré de sacs de shopping

Nobuy : une application collaborative basée sur le prêt d'objets

© Nobuy

Deux Lillois lancent une nouvelle application d'économie collaborative basée sur le prêt d'objets. L'objectif est de trouver quelqu'un dans son entourage proche prêt à prêter une visseuse à percussion, un matelas gonflable ou du matériel de puériculture.

Avec cette alternative à l'achat, économique et écologique, les deux fondateurs souhaitent aller chercher au moins un million d'utilisateurs (dont trente mille la première année).

Un mouvement international

Le Nobuy est un défi tout droit venu des États-Unis. Ce challenge consiste à ne rien acheter de neuf (hors alimentaire) pendant une semaine, un mois ou un an. Le but est simple et s’inscrit dans des tendances similaires comme le minimalisme de Marie Kondo ou le zéro déchet. Il s’agit de réduire son impact environnemental et diminuer son attachement à la société de consommation qui nous force à acheter toujours plus, même lorsque c’est inutile.

Waël et Florent, deux trentenaires, ont donc imaginé une alternative à l'achat. Une application mobile pour favoriser le partage d'objets entre particuliers.

Cet été, on a suivi les incendies, les inondations, les records de température au Canada et en Europe, le rapport du GIEC... Et cela nous a conforté sur le fait que nous devions passer à l'action et proposer une alternative à nos modes de consommation actuels.

Un réseau de prêt d'objets entre proches

Nobuy est imaginée comme une boutique où l'on retrouve l'ensemble des objets disponibles dans son cercle. Nos objets et ceux des amis composent cette base de données. On peut y ajouter facilement ses objets avec la reconnaissance des codes-barres, la barre de recherche ou la liste d’objets.

Pas de contrat, ni d'argent entre proches, les objets sont mis à disposition sans échange monétaire. Le point de départ de ce projet était de répondre à deux problématiques rencontrées régulièrement :

  • Florent prêtait beaucoup ses affaires mais oubliait à qui... et ne les récupérait jamais.
  • Waël souhaitait éviter l'achat mais ne savait pas qui pouvait l'aider dans son entourage.

L'application Nobuy est donc à la fois un aide-mémoire et un outil de recherche d'objets.

Captures d'écran de l'application Nobuy

Les Français se disent prêts à partager

Déjà en 2013, 83 % des Français se disaient d’accord avec l’affirmation suivante « l’important, c’est de pouvoir utiliser un produit plus que de le posséder ». Ce qu'il manquait selon Florent et Waël, c'était la simplicité et la confiance dans le partage des objets. Surtout que les ressources sont déjà disponibles puisque chaque foyer français conserve en moyenne 70 objets dont il ne se sert plus, ce qui représente un marché de près de 12 milliards d’euros (rapport Enjeux et perspectives de la consommation collaborative 2015).

Nobuy est un projet d'économie collaborative. Ce modèle basé sur l'échange de biens et de services entre particuliers est une tendance en forte croissance en Europe. Bonne nouvelle, le pays où l'adoption de ces pratiques est la plus forte, c'est la France avec de nombreuses plateformes déjà rentrées dans notre quotidien : blablacar, airbnb, geev, vinted...

Captures d'écran de l'application Nobuy

Nobuy, installé dans l'incubateur de Startup Blanchemaille à Roubaix (Nord) a été l'un des projets coup de cœur d'Euratechnologies. Vous pouvez télécharger gratuitement Nobuy sur iOS et Android et commencer à mettre vos objets en commun avec vos proches.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.