Rendu de cube 3D sur fond gris clair

Former des réfugiés au numérique pour favoriser leur insertion

© da-kuk - Getty

WebForce3, le réseau d'écoles des métiers du numérique, annonce participer au programme Tisseurs d'Avenir visant à former et à accompagner vers l'emploi, dans les deux années à venir, 100 jeunes exilés sur la métropole de Lyon.

La mission du programme Tisseurs d'Avenir est en effet de favoriser l'intégration sociale et économique des réfugiés qui, quel que soit leur métier initial, souffrent pour la plupart d'isolement social et de débouchés professionnels limités. Mais il s'agit également de contrer la pénurie de profils qualifiés : dans de nombreux secteurs tels que le transport, le BTP ou encore la restauration, les entreprises n'arrivent en effet pas à recruter les compétences nécessaires à leur développement.

Lutter contre l'illectronisme

Pour répondre à ce double enjeu, Tisseurs d'Avenir propose aux jeunes de 18 à 29 ans, exilés et éloignés de l'emploi, un accompagnement sur mesure incluant :

  • Une première période de préapprentissage visant à renforcer leurs compétences transversales et à les aider à développer un projet professionnel.
  • Une année d'apprentissage alternant formation diplômante et temps en entreprise, afin de poursuivre la montée en compétences métier et d'enclencher l'insertion dans le monde du travail.
  • Un accompagnement à l'entrée effectif dans le monde du travail grâce à du mentorat ou du tutorat.

Favoriser l'insertion professionnelle des réfugiés

Tisseurs d'Avenir propose en parallèle une formation à toutes celles et ceux qui interviennent dans le parcours d'insertion professionnelle des jeunes exilés au sein des entreprises partenaires du programme, pour mieux appréhender les dispositifs existants, les spécificités des publics concernés et ce que cela implique en termes de recrutement et de management, mais aussi pour apprendre à diffuser une culture de l'inclusion et de la diversité sur le territoire.

Le programme Tisseurs d'Avenir est soutenu par Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes, le Ministère du Travail avec le Plan d'investissement dans les compétences, la Métropole de Lyon et le Collectif pour l'Emploi.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire