Jeune fille allongée sur son lit, devant un ordinateur avec un casque sur les oreilles

Slate France choisit Audion pour la monétisation exclusive de ses podcasts

© Andrea Piacquadio - Pexels

Spécialiste de la monétisation du podcast en France, Audion met à la disposition du média Slate sa technologie propriétaire capable d’insérer de la publicité personnalisée en temps réel sur les contenus audio.

Ce partenariat permet au groupe Audion de donner de la valeur à son offre de podcast qui a enregistré plus d’un million de téléchargements pendant le mois de septembre - toutes plateformes de streaming confondues (Spotify, Google, Apple Podcasts, Deezer…). C’est un partenariat important dans le secteur de l’audio digital. En effet, Slate est  un acteur majeur du paysage médiatique avec 11 millions d’écoutes de podcasts natifs attendues en 2020.

Donner de la valeur aux contenus

La technologie plug & play fournit par Audion permettra à Slate de monétiser ses contenus, automatiquement et sans altérer l’expérience auditeur grâce à des formats publicitaires pensés pour l’écoute intimiste que propose le podcast, et adaptés dynamiquement au contexte de l’auditeur (ville, météo…). L'objectif pour l’adtech créée en 2018 par Kamel el Hadef et Arthur Larrey  est de donner de la valeur aux contenus créés par les éditeurs en imaginant le premier modèle de monétisation dédié au podcast.

Slate est une des références mondiales de la diversification des médias avec une proposition d’information et d’analyse multi-formats (texte, vidéo, illustration, podcast…). Il édite plus d’une vingtaine de programmes audio parmi lesquels «Transfert», qui a enregistré un record de plus de 863 000 téléchargements en août 2020, « Première & dernière fois », « Relations Internationales », « Trump 2020 », « Le monde devant soi » ou encore « Mansplaining ». Ces différents programmes seront maintenant monétisés grâce à la technologie Audion qui permettra d’adapter les publicités aux contenus des podcasts du média Slate.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire