Tracteurs

Lancement de la French AgriTech

© Red Zeppelin - Unsplash

Le 30 août 2021, le gouvernement a officiellement lancé la « French AgriTech » . L'objectif ? Accélérer le développement de l’innovation agricole et continuer de positionner la France comme l'une des grandes nations du secteur.

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, le Secrétaire général pour l’investissement Guillaume Boudy et le Secrétaire d’État chargé du Numérique, Cédric O, ont annoncé le déblocage d’une enveloppe de 200 millions d’euros dédiée à l’innovation pour les startups de l’Agritech et la Foodtech.

Soutenir l'écosystème AgriTech Français

Alors que la FoodTech et l'Agritech comptaient seulement une dizaine d’initiatives il y a dix ans, ces secteurs regroupent aujourd’hui plus de 215 startups et entreprises référencées. Ce chiffre fait de la France le 3ème pays au monde en termes de startups AgriTech créées par habitant. Pourtant, alors que le marché ne fait que grandir pour répondre aux défis multiples du secteur, il reste aujourd’hui en très grande majorité dominé par les États-Unis et la Chine. Sur 2020, ils ont respectivement généré plus de 11 et 4,2 milliards d’euros d’investissements alors que la France était à 562 millions d’euros.
Soutenir l’écosystème français est donc primordial pour que celui-ci demeure compétitif, déploie de nouvelles solutions et construise un leadership européen. C’est un enjeu de souveraineté à la fois agricole et industrielle pour lequel le Gouvernement se mobilise via le plan France Relance et le Programme d’investissements d’avenir. Le Gouvernement va donc accélérer son soutien au développement, à la maturation et à l’exportation de ces savoir-faire, avec le lancement de « la French AgriTech » .

Le Programme d’investissements d’avenir

En plus du lancement de la French AgriTech, l'État consacre 200 millions d'euros d'investissements sur cinq ans pour des projets innovants dans le cadre du PIA4. Deux appels à projets dédiés aux entreprises et startup de la FoodTech et de l'AgriTech seront lancés courant septembre 2021 au sein du PIA4 :

  1. Innover pour réussir la transition agroécologique : doté de 90 millions d'euros sur cinq ans
  2. Répondre aux besoins alimentaires de demain : 110 millions d'euros sur cinq ans

Ils doivent permettre d’accompagner sur un temps long des projets de recherche et d’innovation capables d’apporter des solutions combinant leviers technologiques, retombées économiques et environnementales. Ils pourront être portés soit à titre individuel par une entreprise soit par des regroupements de sociétés et d’instituts techniques ou de recherche autour d’un projet collaboratif.

Ces solutions seront soutenues dans leur développement et accompagnées de leur conception à leur commercialisation pour qu’elles soient accessibles à la fois aux agriculteurs et aux consommateurs.

Le concours i-Nov, un tremplin renouvelé pour les startups françaises

Le concours i-Nov vise à soutenir des projets innovants à fort potentiel pour l’économie française, afin d’accélérer le développement de solutions et technologies innovantes. Pour les lauréats, c’est une opportunité d’obtenir un cofinancement pouvant aller jusqu’à 45 % du coût de leur projet de recherche, de développement et d’innovation, dont les coûts totaux se situent entre 600 000 euros et cinq millions d’euros.

La vague 7 du concours i-Nov a retenu huit projets AgriTech et FoodTech, lauréats pour un montant d’aide global de 2,5 millions d’euros au sein des thématiques « Enjeux de la transition écologique dans l’industrie et l’agriculture » et « Protéines et ferments du futur » .

Plus d'informations

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.