Des femmes et des hommes avec des casques de réalité virtuelle

Dassault Systèmes a développé le jumeau virtuel de la Grotte de Lascaux

© Dassault Systèmes

À l’occasion de la réouverture des lieux culturels, Dassault Systèmes, la Cité de l’architecture & du patrimoine et la Direction régionale des Affaires Culturelles de Nouvelle-Aquitaine (DRAC) invitent à découvrir une nouvelle expérimentation de réalité virtuelle à l’échelle 1/1. 

La VR au service de l'histoire et de la culture

Découverte en septembre 1940 et classée monument historique trois mois plus tard, la grotte de Lascaux est aussi célèbre dans le monde pour la qualité de ses œuvres pariétales que pour la fragilité et la complexité de sa conservation. Fermée définitivement au public depuis 1963, la grotte de Lascaux a fait l’objet de plusieurs campagnes de numérisation menées par la DRAC Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de ses missions de préservation et de conservation de ce chef-d’œuvre classé au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1979.

Le temps de présence à l’intérieur de la grotte encore en convalescence étant limité (moins de 200 heures par an pour les équipes qui y travaillent), la réalisation de son jumeau virtuel offre des perspectives de travail difficiles à mettre en œuvre dans le réel. La réalité virtuelle collective à l’échelle 1/1 permet de reproduire une expérience d’exploration, d’immersion et offre la possibilité de découvrir de nouveaux points de vue, au plus près des chefs-d’œuvre du paléolithique supérieur, peints il y a 20 000 ans.

La grotte de Lascaux 1/1, le jumeau virtuel a été conçu grâce à de nouveaux outils issus de la recherche et développement de Dassault Systèmes, au sein de l’Exaltemps, laboratoire de recherche et d’innovation à la Cité de l’architecture & du patrimoine. Ces nouveaux logiciels visent à faciliter la création d’expériences de réalité virtuelle grandeur nature et collectives par des utilisateurs sans compétence technique particulière.

Un parcours didactique au cœur d’une expérience virtuelle immersive

Munis de sacs à dos et de casques de réalité virtuelle, des groupes constitués d’au plus six personnes, accompagnés d’un guide-conférencier, auront la possibilité de se déplacer librement, pendant 45 minutes et pour la première fois, dans l’intégralité des 235 mètres de galeries qui composent la chapelle Sixtine de la préhistoire. Les utilisateurs co-localisés peuvent interagir entre eux par le biais de leurs avatars.

Ainsi, sur les pas de l’équipe de conservation qui a accès à la grotte originelle, les visiteurs immergés dans le jumeau numérique pourront progresser, s’ils le souhaitent, à quatre pattes, dans le conduit terminal au bout du diverticule axial ou encore arpenter la très étroite galerie des félins, jamais présentée au public.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.