Une femme qui rit

Le rire thérapeutique en communication, comment trouver l’équilibre pour convaincre son auditoire ?

Avec Le Square
© Jamie Brown

Pour convaincre son interlocuteur mieux vaut s’adresser à son inconscient en passant par le prisme des émotions, plutôt que d’égrener une longue liste d’arguments rationnels et roboratifs. Mais comment utiliser le rire dans une campagne de communication ?

Par Cédric Raguenet de Saint Albin, Directeur de clientèle chez Le Square

On oppose traditionnellement raison et émotion. Depuis Socrate, Descartes et jusqu’à Kant, la raison conduirait logiquement à résoudre tous les problèmes. L’étude de faits, de documents ou de données dites « objectives » serait la panacée de la prise de décision.

A contrario, l’intervention des émotions dans le champ de la réflexion viendrait parasiter notre libre arbitre pour en altérer le discernement

Pourtant, la recherche récente sur la place des émotions dans la prise de décision vient redéfinir la relation entre raison et émotion pour situer leurs apports réciproques et sortir de l‘opposition stérile.

Du coup, serait-il bien raisonnable de communiquer avec nos émotions ?

Les émotions seraient le véhicule indispensable à la prise de décision complexe

Schématiquement nous pourrions décrire l’enjeu ainsi : d’un côté la conscience et son corolaire la raison, de l’autre côté l’inconscient et l’intuition.

L’inconscient possède un algorithme hyper puissant, capable de traiter des données en quantité faramineuse dont les émotions seraient un véhicule indispensable. On parle de millions d’octets de données traitées et participant ainsi à créer ce qu’on appelle l’intuition.

La conscience, pour sa part, fonctionne plus comme un goulet d’étranglement qui est en mesure de traiter un nombre limité d’informations simultanément (3 ou 4 à la fois).

L’intuition en opposition à la raison, permet de réaliser des choix complexes alors que notre raisonnement, limité par nature, ne peut être un recours qu’en cas de choix simples. António Damasio (Professeur de Neuroscience) a décrit précisément ce mécanisme et comment les émotions jouent un rôle fondamental dans le processus de décision.

Autrement dit, si on veut convaincre son interlocuteur mieux vaut s’adresser à son inconscient en passant par le prisme des émotions plutôt que d’égrener une longue liste d’arguments rationnels et roboratifs pour nos esprits humains limités…

La narration comme véhicule des émotions

Maintenant que l’on a compris que les arguments rationnels ne suffisent plus, il convient de se poser la question suivante : Comment parler à l’intuition de son auditoire ?

La meilleure manière de nourrir l’intuition passe par le média des émotions, et celles-ci s’expriment pleinement à travers l‘exercice de la narration : On peut par exemple, témoigner de son expérience, analyser un cas pratique ou raconter une anecdote ce qui permet à l’auditoire de se projeter. Il retient les arguments de façon bien plus convaincante qu’avec un scripte commercial imparable. Car rien ne remplace le vécu.

Cas pratique : La campagne de communication de l'association « Le rire médecin »

Récemment, l’agence de création Le Square a accompagné l’association « Le rire médecin » pour la communication de sa campagne de dons 2020. En l’occurrence, le rire est ici une affaire très sérieuse puisqu’elle concerne les enfants malades et la question des bienfaits du rire dans le traitement de leur maladie...

Dans le cadre de cette campagne, nous avons eu le privilège de pouvoir compter sur l’aide des parrains de l’association, en l’occurrence des comédiens très populaires. Cependant cet atout emporte aussi une contrainte :   Comment mobiliser le commun des mortels en incarnant un message avec des personnalités extraordinaires ?

L’axe qui a été retenu, loin des chiffres froids et de la réalité glaçante de la maladie infantile, fut celui de la narration commune, à travers l’usage d’une figure de style grammaticale. Celle-ci a permis à la fois d’associer les porte-paroles de l’association, d’engager le lecteur et d’inclure les enfants dans un même conjugaison. La levée de don 2020 a été un succès.

Mettre ses compétences au service d’une belle cause est toujours un privilège et une source d’inspiration. En l’occurrence, c’est bien la sensibilité qui aura inspiré la créativité, loin des statistiques et des call to action sophistiqués…

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.