2 hommes et une femme souriant au travail

« 78,5 % des professionnels sont plus épanouis depuis qu’ils travaillent de manière flexible »

© Fauxels

IWG, acteur mondial des espaces de travail flexible, dévoile une étude inédite sur la tendance du travail hybride. L’enquête, réalisée auprès des travailleurs français, révèle la forte popularité du modèle dans l’hexagone et la transformation des usages de travail qui s’est opérée depuis le début de la pandémie.

L’attrait du travail hybride en période post-pandémique

Si la crise sanitaire a provoqué de nombreux changements sur la société, elle a particulièrement impacté le monde du travail et ses habitudes. La généralisation du travail à distance a été l’opportunité pour de nombreux professionnels de gagner en flexibilité et d’apprendre à travailler autrement. Une évolution aux multiples retombées positives, puisqu’une large majorité (78,5 %) des répondants affirment se sentir aujourd’hui plus épanouis dans leur travail, maintenant qu’ils peuvent travailler de manière flexible. 43 % des professionnels affirment également être plus productifs et efficaces en combinant travail à distance et travail en entreprise, devant les options de travail exclusivement en présentiel ou exclusivement à distance.

Du point de vue des salariés, il s’agit d’une transformation avantageuse des modes de travail : 64 % des répondants souhaitent que leur employeur pérennise un modèle de travail hybride au sein de leur organisation et 81 % d’entre eux affirment que des options de travail flexible sont désormais des critères essentiels pour candidater à un poste.

Présentiel-distanciel : un mix avantageux

Après plusieurs mois à domicile, de nombreux professionnels ont accueilli positivement un retour au bureau. 58 % des travailleurs ont notamment souligné l’avantage de pouvoir à nouveau échanger directement avec leurs collègues, de façon rapide et informelle. Travailler dans un environnement de bureau permettrait également de mieux séparer vies professionnelle et personnelle, comme l’indiquent 85 % des participants.

Mais pour les professionnels français, ce retour au bureau doit rester partiel et intégrer sur le long terme des options de travail hybride : en priorité, une large majorité des répondants (65 %) souhaitent maintenir des horaires de travail flexibles, notamment, pour 49 % d’entre eux, lorsqu’il s’agit de pouvoir gérer leur emploi du temps en fonction de leurs responsabilités domestiques (sorties d’école, rendez-vous médicaux…). 49 % des travailleurs expriment également l’importance de pouvoir choisir le ou les jours où travailler en distanciel.

Espace de travail local : l’alternative idéale

Le phénomène du travail hybride a entraîné une multiplication des lieux de travail. Aujourd’hui, le choix ne se limite plus seulement au travail à domicile ou au site de l’entreprise. Pour de nombreuses raisons, les espaces de travail flexible locaux deviennent de plus en plus prisés, se positionnant comme une alternative idéale : 76 % des professionnels ont notamment affirmé qu’ils souhaiteraient pouvoir travailler dans un bureau plus proche de chez eux, 82 % des répondants soulignant qu’ils choisiraient un espace local pour réduire leur temps de trajet.

Concernant l’alternative au travail à domicile, 40 % des travailleurs indiquent que cette solution leur permet de bénéficier d’un environnement de travail plus favorable et pour 43 % d’entre eux, d’améliorer leur concentration.

Méthodologie
Étude réalisée sur un échantillon de 1000 personnes actives de plus de 18 ans, résidant en France métropolitaine en septembre 2021.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.