Qu’entend-on par gouvernance des données et quelle est son utilité ?

Qu’entend-on par gouvernance des données et quelle est son utilité ?

© Eoneren

Comme nous l'avons tous constaté, les temps changent et une « nouvelle norme » se développe. Avec ces changements, nous nous sommes rendu compte que les entreprises se devaient de savoir où se trouvaient leurs données et comment elles étaient utilisées.

Cette prise de conscience de la part des entreprises s’est soldée par « nous ne savons que très peu de choses sur les données de notre organisation ». Ces données inconnues recèlent une mine d'informations sur les processus, les modèles économiques, la sécurité, la confidentialité et la dynamique humaine d'une organisation.

Seulement 24 % des entreprises sont pilotées par la data

Plus de 90 % des entreprises ont adopté une démarche data ou considèrent qu’une telle démarche est essentielle à leur croissance. Les principales initiatives mises en place lors de ces démarches visent à définir une organisation et des équipes de data science/analysis engineers, écrire une charte de gouvernance, construire un data lake, réaliser des transformations digitales, produire des indicateurs de performance et automatiser les processus.

Mais sur ces 90 %, seulement 24 % des entreprises considèrent être pilotées par la data. Les principaux écueils rencontrés sont :

  • le délai de mise en œuvre et un retour sur investissement long des solutions data,
  • un sous-emploi des data scientists,
  • un faible pourcentage (moins de 10 %) des employés en mesure de proposer, produire et interpréter les analyses de données (versus 25 % dans les entreprises les plus matures et 50 % dans les entreprises en pointe).

Sur la base de ces constats, la gouvernance des données poursuit 2 grands objectifs :

  • La mise à disposition et le partage de données de qualité et contextualisées. Cet objectif repose sur une organisation, des processus et des règles… mais aussi sur des outils.
  • La définition d’une organisation dans laquelle les équipes de data science/engineer sont vouées à la réalisation des solutions complexes et à plus forte valeur ajoutée, et la grande majorité des employés utilisent et développent des solutions analytiques à des fins de performance opérationnelle.

Distinction entre la qualité de la donnée et l’utilité de cette donnée

Par le biais de ces 2 objectifs, nous distinguons donc la gouvernance de la qualité/disponibilité de la donnée, de la gouvernance de l’utilisation de la donnée.

Si la data est donc aujourd’hui un enjeu pour une très large majorité d’entreprises, nombre d’entre elles se pose la question de comment entreprendre une démarche data, définir une stratégie et une gouvernance des données. En effet, l’absence de gouvernance des données allonge les délais et limite considérablement les entreprises à surmonter les difficultés rencontrées : accès aux données (données silotées), définition et contexte non partagés, qualité, sécurité, format inexploitable...

Les freins peuvent aussi être liés à des compétences, expertises, ou une culture data insuffisante, ou à l’utilisation d’outils inadaptés ne permettant pas une valorisation du patrimoine des données.

Pour en savoir plus sur Axys Consultants

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.