hygiaphone

Banda, MGID... Ces agences créatives qui soutiennent l'effort de guerre à coups de posts Instagram

© Getty Images

Appel aux dons, à la solidarité ou même aux armes, depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février, des spécialistes ukrainiens du marketing soutiennent l’effort de guerre de leur pays.

Aujourd’hui, l’influence média du président Zelensky est indéniable : il compte aujourd'hui 15,2 millions d'abonnés sur Instagram (face aux 2,9 millions du président français). Derrière lui, les agences de com' telles que Banda joignent l’effort de guerre et l'appel du gouvernement ukrainien à coups de hashtag et de campagnes d'information.

Un appel à la solidarité et à l'unité européenne

Chez Banda, le mot d’ordre est NOW (maintenant). Pour alerter sur la situation actuelle, l'agence créative ukrainienne a imaginé un spot émouvant qui illustre la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays. Accompagnée d'une voix douce et neutre, la vidéo – sans musique – montre des réfugiés dans des stations de métro, des embouteillages sur les routes ou encore des volontaires en pleine fabrication artisanale de cocktails Molotov.

Les internautes sont appelés à apporter leur soutien en partageant le hashtag #StandWithUkraine, tiré du film éponyme. En tout, à ce jour, la vidéo a été visionnée quelque 1,9 million de fois sur Instagram !

Outre cette campagne, la présence de l'agence sur les réseaux sociaux inclut des posts Instagram qui sont des plaidoyers en faveur de l'adhésion de l'Ukraine au sein de l'UE. Pour rappel, depuis son indépendance en 1991, l'Ukraine a noué des relations politiques et économiques de plus en plus étroites avec l'Europe. Alors que le pays toquait à la porte de l'OTAN, Banda, à travers ses publications, faisait écho aux désirs du président ukrainien Volodymyr Zelensky de « sortir de la salle d'attente de l'Europe », comme il le faisait remarquer en avril 2021 dans une interview pour le Figaro.

Le court film de Banda fait écho à la résilience des volontaires restés sur le front et de la diaspora ukrainienne qui se mobilise dans le monde. Cette vidéo n'est pas la première initiative : en 2014, lors de l'annexion de la Crimée par la Russie, Banda avait lancé sur ses réseaux une campagne de recrutement déclinée en spots vidéo pour les forces armées ukrainiennes intitulée Chacun de nous, rapporte Fast Company.

Combattre les fake news

L'agence digitale et adtech ukrainienne MGID participe également à la guerre de l'information en travaillant à désamorcer, selon elle, les propagandes. Son terrain de jeu ? Les sites web, les réseaux sociaux russes et biélorusses. L'objectif : contrer la propagande du Kremlin avec des publications qui rendent compte à temps réel des bombardements de la Russie sur l'Ukraine depuis la zone de guerre.

Pour sensibiliser le grand public, ses « champs de bataille » sont les réseaux sociaux, tels que Snapchat, sur lesquels elle déploie des bannières publicitaires indiquant le nombre de soldats, d'artillerie et de chars russes perdus dans la bataille, sourcés dans les statistiques militaires ukrainiennes, rapporte Business Insider. Une campagne qui fait mouche puisque, selon un article de Reuters, le service fédéral de supervision des communications du gouvernement russe aurait envoyé une lettre à Google, demandant de restreindre les publicités contenant, selon lui, des informations inexactes sur les pertes subies par les forces russes et les civils ukrainiens.

Source : Business Insider

Dans la même lancée, Depositphotos, une banque d'images spécialisée dans le marketing et basée à Kyiv, vise à lutter contre la désinformation russe en publiant une bibliothèque gratuite d'images. Sa particularité ? Sa collection intitulée « La vérité sur la guerre de la Russie en Ukraine ». Celle-ci comprend des images régulièrement mises à jour, illustrant l'impact physique de la guerre : des bâtiments bombardés, des rayons d'épiceries vides, des chars en marche ou encore des bénévoles se préparant au combat.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.