Crique sauvage

Hate to Protect : quand les avis négatifs protègent la nature du tourisme

© Guides TAO

TBWA\Paris et les Guides TAO lancent une nouvelle campagne de communication virale : Hate To Protect.

Les Guides TAO sont les premiers guides français engagés dans le tourisme durable. Et à l'approche des vacances de la Toussaint, nous avons décidé de lancer cette opération avec un objectif simple :  préserver du tourisme les lieux naturels fragiles en les rendant indésirables. 

Protèger la nature du tourisme avec des avis négatifs

Chaque année, de plus en plus de touristes visitent le monde. 25 millions de voyageurs en 1950 contre 1,5 milliard en 2023 selon l’Organisation Mondiale du Tourisme. Soit 60 fois plus qu’il y a 70 ans. Cet afflux croissant va avoir des conséquences terribles pour des centaines de lieux jusqu’ici préservés de toute présence humaine : des écosystèmes vont être bouleversés, des espèces menacées, des sanctuaires naturels détruits.

Pour toutes ces raisons, les Guides Tao, guides de voyage engagés dans le tourisme durable, ont décidé d’agir en lançant l’opération « Hate To Protect » .

Préserver les lieux naturels fragiles en les rendant indésirables

Au moment de choisir une destination, la plupart des voyageurs se réfèrent aux avis sur Internet. Pour dissuader les touristes de se rendre dans ces lieux à préserver, TBWA\Paris et les Guides TAO ont trollé leur réputation sur Internet, en postant des commentaires négatifs sur les sites d’avis les plus populaires. Ils ont sélectionné des lieux naturels qui risquent d’être exposés dans les mois à venir à un afflux important de touristes pouvant causer des dégâts irréversibles sur les écosystèmes et les espèces endémiques. Toutefois, ils se sont également assurés que les lieux ciblés étaient vierges de toute activité économique et ne pénaliseraient ainsi aucun commerce ni emploi. 

Mais loin de simplement décourager les voyageurs, l’opération a également servi à les rediriger vers des destinations et des adresses durables respectant la charte des Guides Tao. De cette manière, les voyageurs sont conseillés sur des destinations adaptées à leur venue.

Pour donner encore plus d’ampleur à la campagne, la plateforme HateToProtect.com a été mise en place afin de créer une communauté de haters. Les internautes peuvent faire un don d’avis négatif ou proposer des lieux fragiles qui doivent être protégés. Ils pourront également découvrir et signer la charte du voyageur engagé proposée par les Guides Tao. 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.