Groupe de programmeurs travaillant sur PC dans le bureau.

Auticon, l’entreprise sociale qui se bat pour la neurodiversité

© skynesher

Cette entreprise allemande spécialisée dans le conseil informatique, dont les employés sont autistes, reçoit une subvention qui redonne une place à la neurodiversité dans le monde du travail. 

Une entreprise sociale pour les personnes autistes

Auticon, dont la particularité réside dans le recrutement d’individus autistes, vient d’obtenir une subvention de la part du Scottish Enterprise, l’agence de développement économique national.

Cette subvention lui permettra d'accroître son activité en Europe mais aussi de travailler en faveur de la neurodiversité. Grâce à cette aide financière, l’organisation va pouvoir étendre ses bureaux au cœur de la capitale écossaise mais aussi recruter plus d’une douzaine de data spécialistes autistes ainsi que des coach et conseillers professionnels. 

Auticon fut fondée par Dirk Müller-Remus, lui-même diagnostiqué autiste dans sa jeunesse. Face au constat que les profils neurodivergents comme lui sont peu inclus dans le monde du travail, Müller-Remus décide de leur créer des opportunités d’emploi durable ou à plus long terme.

Ces profils atypiques offrent un avantage concurrentiel à travers leur approche créative et particulière de résolution de problèmes. Par ailleurs, le succès de la boîte est en partie dû à son processus de recrutement conçu spécialement pour les autistes. En effet, ces derniers se voient désavantagés lors des entretiens de recrutement traditionnels où la communication est un aspect majeur. Le processus de recrutement d’Auticon évalue les candidats sur des exemples concrets comme des évaluations de compétences ou des ateliers fictifs de préparation de projets. 

Au-delà du processus de recrutement, les missions sont aussi élaborées de sorte que la diversité des profils professionnels autistes et non-autistes au sein d’Auticon soit mise au profit de projets collectifs épanouissants.

La société d’origine allemande a plusieurs fois été applaudie pour son modèle d’entreprise sociale et ses initiatives d’inclusion par le gouvernement écossais. En 2017, elle gagne le UK Social Enterprise award (ou « prix de l’entreprise sociale » ), qui récompense les établissements contribuant à la société à travers leur modèle commercial ou des actions sociales positives.

Sensibiliser à la neurodiversité 

L'autisme est un trouble du développement mental. Il peut se traduire par des difficultés avec les interactions sociales, des comportements répétitifs, une sensibilité insuffisante ou excessive à la lumière, aux sons ou au goût ainsi que des intérêts fortement prononcés pour un sujet précis. On parle souvent de spectre lorsqu’on aborde le sujet de l’autisme car les signes de l’autisme peuvent varier de nature et d'intensité d'un individu à un autre.

Aujourd'hui, les entreprises tardent à réaliser le potentiel d’une main-d'œuvre neurodiverse. Entre créativité, sens aigü de l'analyse et esprit vif, la neurodiversité a encore beaucoup à offrir au monde du travail. De la dyslexie à la dyspraxie en passant par le syndrome de Gilles de la Tourette, la neurodiversité est la diversité du fonctionnement neurocognitif et de l’esprit humain. Se pencher sur la neurodiversité, c’est repenser la « norme » . L'appréhension et l’ignorance autour de la diversité neurologique participent entre autres à la stigmatisation des individus ayant un trouble du spectre autistique.

Une diversité de profils qui est encore peu adressée alors qu’en France on estime à 430 000 le nombre d’individus atteints d’autisme de degrés divers, dont 25 % d’enfants.

Plusieurs initiatives furent mises en place ces deux dernières décennies afin de sensibiliser à ce handicap. À l’échelle internationale, cela passe par l’instauration de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme en 2008 par les Nations Unies. À l’échelle nationale, le gouvernement français met en place depuis 2005 le Plan Autisme, une liste exhaustive de mesures prises afin de mieux inclure, accompagner et former les autistes en société. Ce plan est réadapté et mis en application tous les 2 ans en moyenne.

banniere2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.