jeune femme joyeuse devant son smartphone

Les 25-34 ans boostent la croissance des Digital Native Vertical Brand

© Finn Hafemann - Getty

En dépit de la crise sanitaire et de la baisse de consommation des Français en 2020, les DNVB dont la particularité est de s’être créées et développées en ligne sur un modèle direct-to-consumer, affichent des résultats en fortes hausses ces deux dernières années avec une croissance des montants dépensés de + 75% entre 2019 et 2021.

PayPlug, solution omnicanale française qui simplifie le paiement par carte bancaire, s’est penchée sur les Digital Native Vertical Brand (DNVB) de plus en plus plébiscitées par les Français, à travers l’Observatoire de Natixis Payments. PayPlug dresse le portrait-robot de l’acheteur type qui a permis aux DNVB, ces marchands d’un nouveau genre, d’observer un véritable boom de leurs ventes et de leur panier moyen.

Qui sont ces Français qui achètent auprès des DNVB ?

PayPlug observe que ce sont les 25-34 ans (46 %) qui réalisent le plus de dépenses auprès de ces marchands. Les 35-44 ans (25 %) sont la 2ème plus grande catégorie d’acheteurs auprès des DNVB, suivis des moins de 24 ans et des 45-64 ans (11 % et 10 % respectivement).

Graphique

Si ce sont bien les femmes qui dominent les achats chez les DNVB, les hommes affichent un plus haut panier moyen : 175€ pour les hommes contre 149€ pour les femmes. En revanche, sur le nombre d’achats moyen par mois, les femmes prennent l’avantage avec 1,5 achat contre 1,17 pour les hommes.

PayPlug note par ailleurs que si 83 % des DNVB sont implantées en Ile-de-France, leurs clients sont plus largement répartis dans l’hexagone : 30% sont d’Île-de-France (30 %), 12% d’Auvergne-Rhône-Alpes et 11 % d’Occitanie.

Enfin, les Français font désormais leurs achats auprès des DNVB principalement sur mobile à 52% (versus 48% sur ordinateur). Un constat qui fait écho au marché puisque de janvier à mai 2021, PayPlug rapportait déjà que plus d’un achat sur deux se fait via un téléphone mobile.

graphique

Des performances online bien au-dessus du marché

Les Digital Native Vertical Brands semblent avoir traversé la crise sans encombre. Dynamisées par les ventes e-commerce et le contexte propice au développement en ligne, les DNVB ont rencontré un large succès et donc connu une forte croissance sur les dernières années. Ainsi, entre janvier 2020 et juillet 2021, les dépenses auprès de ces entreprises tricolores ont augmenté de + 37 %.

graphique

Les DNVB affichent aussi un panier moyen en ligne bien supérieur à la moyenne nationale : 144€ en 2020 vs 61€ en 2020 selon la FEVAD4, soit une différence de 136 %. Un panier moyen qui pourrait battre des records en 2021 avec la reprise économique observée depuis le début d’année : de janvier à juillet 2021, il s’établit à 154 euros.

Des signaux positifs et une bonne santé économique pour ces marchands qui ont pu miser sur leur présence en ligne en 2020 et 2021 pour tirer profit des nouvelles habitudes d’achats e-commerce des Français. Alors que la part des ventes des DNVB effectuées en ligne en 2019 était de 77 % (le reste en magasin) elle est, depuis début 2021, de l’ordre de 88 % de leurs ventes (versus 12 % en magasin). Les DNVB devraient pouvoir accélérer leur développement avec les fêtes de fin d’année, en misant sur des stratégies toujours plus omnicanales.

graphique

Nous suivons depuis plusieurs années ces entreprises qui maîtrisent les nouveaux codes du commerce et répondent aux nouvelles attentes des consommateurs en quête de sens dans leurs achats. Les DNVB, moins dépendantes d'un canal de vente traditionnel et donc plus résilientes en cas de crise (comme l'a montré celle du COVID) connaissent une importante pénétration du marché. Nous sommes fiers, chez PayPlug, d’accompagner la croissance de cette nouvelle génération d’entreprises en leur fournissant les outils omnicanaux nécessaires aux bonnes performances de leur activité.

Antoine Grimaud, CEO de PayPlug.
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.