Renard

Kering cesse l'utilisation de la fourrure

© Pixabay

Kering a pris la décision d’arrêter l’utilisation de la fourrure animale. À compter des collections Automne 2022, plus aucune des Maisons du Groupe n’emploiera de fourrure.

Depuis de nombreuses années, Kering s’efforce d’ouvrir la voie en matière de développement durable, guidé par une vision du luxe indissociable de valeurs et de standards environnementaux et sociaux les plus élevés. En matière de bien-être animal plus particulièrement, notre Groupe a toujours démontré sa volonté de faire évoluer les pratiques au sein de sa chaîne d’approvisionnement et de l’ensemble du secteur. Le moment est venu de franchir un pas supplémentaire en mettant fin à l’utilisation de la fourrure dans toutes nos collections. Le monde a changé, nos clients ont évolué et le luxe doit naturellement s’y adapter.

François-Henri Pinault, Président-Directeur général de Kering

Les maisons du groupe Kering n’emploieront plus de fourrure animale

Après Gucci en 2017, toutes les Maisons du Groupe, notamment Balenciaga, Bottega Veneta, Alexander McQueen, Brioni et Saint Laurent, ont progressivement décidé de franchir ce pas. En 2019, Kering a formalisé et publié des standards liés au bien-être animal qui continueront d’être rigoureusement appliqués s’agissant des autres fibres et matières animales, indique le groupe sur son site.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.