Blé

Nestlé Céréales s’engage pour soutenir l’agriculture biologique en France

© dmphoto - getty

Nestlé Céréales France ambitionne de s’approvisionner d’ici 2025 à 100% en France pour son blé complet bio. L’entreprise, qui produit ses céréales de petit-déjeuner biologiques à Rumilly, en Haute-Savoie, lance en novembre une nouvelle initiative pour soutenir deux agriculteurs français de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans leur transition vers l’agriculture biologique.

Nestlé Céréales lance un projet de soutien agricole

Conscient des difficultés liées au développement de la filière bio en France, Nestlé Céréales entame une collaboration avec la coopérative Oxyane, et lance un projet de soutien agricole aux côtés de MiiMOSA, leader européen du financement participatif dans le secteur agricole et alimentaire, et l’enseigne Intermarché.

Pendant tout le mois de novembre 2021, pour chaque paquet de céréales ou barres Nestlé Bio acheté chez Intermarché, 20 centimes seront reversés par Nestlé Céréales à Paul et Martial, deux agriculteurs en conversion vers le bio et adhérents à la coopérative Oxyane, dont les exploitations sont situées respectivement à 55 et 108 kilomètres de l’usine de Nestlé Céréales en Haute-Savoie.

En donnant de la visibilité aux collectes des deux agriculteurs Nestlé Céréales a pour objectif de collecter 20 000€, auxquels s’ajouteront les contributions de citoyens. Le montant récolté permettra de financer les projets d’investissement de Paul et Martial dans du matériel de désherbage mécanique, indispensable dans l’agriculture biologique.

Soutenir le développement de l’agriculture biologique en France

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Agence Bio en 2020, la consommation de produits alimentaires bio des ménages a progressé de 12,2% vs 2019. Dans le même temps, le bio ne représente que 9,5% des surfaces agricoles utilisées (SAU) en France et l’ambition nationale d’atteindre 15% de SAU d’ici 2022 ne sera pas atteinte, si l’on en croit les dernières projections du Ministère de l’Agriculture.

Si le bio et le local sont des attentes de plus en plus fortes de la part des consommateurs, le développement de la filière biologique française présente des freins. La conversion au bio nécessite plusieurs années de préparation, avec des investissements matériels et financiers conséquents, tout en présentant des rendements moins importants et des risques de pertes de récolte plus élevés.

« Pour répondre aux attentes environnementales et nutritionnelles des consommateurs, et afin d’accompagner les agriculteurs dans leur conversion au Bio » , Nestlé Céréales travaille en partenariat avec la coopérative Oxyane depuis 2021 pour développer sa filière d’approvisionnement en blé complet bio et local, avec des agriculteurs en région Auvergne-Rhône-Alpes au plus près de l’usine de Rumilly qui produit les gammes de céréales Chocapic Bio, Nesquik Bio, Cheerios Bio et Lion Bio.

Soutenir via l'acte d’achat la conversion à l’agriculture biologique

Une mécanique engageante pour le consommateur, qui peut soutenir directement via son acte d’achat la conversion à l’agriculture biologique de Paul et Martial. L’opération sera relayée via un site internet spécifique présentant l’opération, https://cerealesnestle.miimosa.com, les réseaux sociaux de Nestlé Céréales et MiiMOSA et un dispositif de visibilité en magasin et drive.

C’est la seconde année consécutive que Nestlé Céréales et MiiMOSA collaborent pour soutenir la transition biologique d’agriculteurs en France. En 2020, un premier projet de financement participatif a permis à Aymeric, céréalier du Nord, d’investir dans du matériel adapté, et à Margot et Etienne, dans l’Indre, de financer l’achat de semences.

Nestlé Céréales engagé pour une production plus locale

Le développement de cette nouvelle filière locale Bio s’ajoute « aux actions que l’entreprise déploie pour favoriser des pratiques agricoles alliant qualité des produits et préservation des ressources naturelles » . Depuis 2016, l’entreprise a construit une première filière de blé « conventionnel » locale et responsable via un partenariat avec quatre coopératives agricoles et 129 producteurs de blé en France.

Cette démarche, baptisée « Préférence » , a pour double objectif d’assurer une agriculture plus durable tout en offrant aux consommateurs des céréales de meilleure qualité. Les producteurs sont accompagnés techniquement et formés à la préservation de la qualité des sols, des ressources en eau, de la biodiversité et à la limitation de l’usage de produits de synthèse (pesticides et engrais minéraux). Ils bénéficient d’une meilleure rémunération pour les aider à maintenir leur performance économique : cela représente en moyenne une prime additionnelle de plus de 1 500€ versée par Nestlé à chaque agriculteur engagé dans la démarche Préférence. Depuis 2020, 100% des besoins en blé complet non bio pour produire les céréales Chocapic, Nesquik, Lion et Fitness non Bio vendues en France sont couverts par la démarche Préférence.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.