Donuts

Oxfam : « La théorie du donut » où comment sauver le monde avec une simple recette

© Oxfam

Brainsonic éclaire en France « La théorie du donut » de l’économiste Kate Raworth à travers la nouvelle campagne d’Oxfam France. Une campagne de sensibilisation pour penser une économie qui assure les besoins essentiels des êtres humains tout en tenant compte des limites planétaires.

Oxfam France s’allie à l’agence Brainsonic pour donner un coup de projecteur sur la théorie du donut. Cette théorie en forme de donut mixe préservation de notre environnement et conditions de vie dignes pour l’ensemble de la population.

Une vraie révolution est en marche : les pensées économiques du siècle dernier sont devenues obsolètes, les ressources naturelles s’épuisent de jour en jour et les politiques publiques mondiales ne sont pas assez impliquées dans cet état d’urgence.

Une théorie made in Oxfam

Son fonctionnement est simple, la partie centrale du donut est l’espace juste et sûr pour l’humanité, le bon équilibre à avoir pour une économie circulaire inclusive et durable. Plus nous nous penchons sur les rebords extérieurs de cette pâtisserie, plus nous atteignons les limites environnementales de notre planète, tels que les changements climatiques, la pollution des océans et l’épuisement des énergies fossiles. Plus nous inclinons vers l’intérieur du donut, plus nous atteignons le plancher social dans lequel les limites relèvent des droits humains et des besoins essentiels pour assurer l’épanouissement de chacun, tels que l’éducation, la nourriture, l’eau ou encore l’équité sociale.

Pour populariser cette théorie, Brainsonic a travaillé avec deux artistes, Natacha Olive et Anaïs Herd Smith, reconnues pour leurs arts du papier et du modelage . La théorie se matérialise ainsi sous la forme de deux donuts géants créés en pâte à modeler et en papier, une première !

Ces deux donuts ont été fabriqués à la main et avec beaucoup de minutie et de patience. Ces œuvres sont belles, mais elles sont fragiles, comme notre monde. La preuve, cet énorme croc qui montre que nous l’avons déjà bien abîmé.

Alban Penicaut, Directeur de la Création chez Brainsonic.

Le déploiement de la campagne aura lieu ces prochains mois sur le territoire national, via des activités print et offline, ainsi qu’une stratégie sociale et RP basée sur ces objets artistiques amenant à la réflexion. Une invitation à méditer, parler, partager autour de ce donut par des personnalités publiques, des influenceurs ou encore des étudiants.

Parce que notre modèle économique actuel n'est pas viable, ni pour les humains, ni pour la planète, l'heure est aux alternatives. Le donut en est une ! Conjuguer enjeux climatiques et enjeux sociaux, c'est possible. Ce modèle est déjà mis en pratique par la ville d'Amsterdam et pourrait essaimer bientôt à Portland, Philadelphie, Bruxelles, Copenhague et, on l’espère, dans des villes françaises.

Pauline Leclère, responsable de campagne d’Oxfam France.
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.