Catégories Actualités annonceurs

Le Gouvernement lance le 4ème plan national santé environnement et annonce un ToxiScore

À l’occasion du lancement du quatrième plan national santé environnement (PNSE 4), le gouvernement a annoncé sa volonté de mettre en place, un ToxiScore, pour permettre aux consommateurs d’identifier les substances nocives pour la santé contenues dans les produits ménagers.

Alors que selon l’Organisation mondiale de la santé, les facteurs environnementaux et comportementaux sont responsables de 15% des décès en Europe, le PNSE4 a pour objectif de mieux maîtriser les risques environnementaux pour un environnement plus sain et plus favorable à la santé. En effet, la crise sanitaire a souligné les liens étroits entre santé humaine, santé des animaux et santé de l’environnement.

Un ensemble d'outils au service de la transparence

Pour répondre aux enjeux du PNSE 4, l’Etat prévoit notamment à travers ce plan de :

  • Mettre à disposition un service numérique public pour connaître la qualité de son environnement immédiat
  • Permettre à chacun d’identifier la présence de substances chimiques dangereuses dans des produits du quotidien via une application
  • Améliorer la lisibilité de l’étiquetage des produits ménagers pour réduire les risques liés à leur utilisation
  • Mieux informer les propriétaires, en partenariat avec la profession vétérinaire, sur les risques associés aux recours aux produits biocides pour animaux de compagnie
  • Eviter les « phénomènes de mousses » parfois observés sur les plages françaises liés à une pollution des eaux par des molécules de détergents pétrochimiques
  • Dédier une enveloppe de 90 millions d’euros pour financer des programmes de recherche scientifiques sur : les facteurs environnementaux qui, tout au long de la vie, ont un impact sur la santé et les pathogènes émergents, notamment ceux qui se propagent de l’animal à l’homme
  • Interdire les lumières bleues les plus dangereuses dans les jouets des enfants
  • Développer un espace commun de partage des données environnementales en open data
  • Renforcer la surveillance de la santé animale pour prévenir le développement des maladies infectieuses

Un ToxiScore pour mieux informer le public des dangers des produits ménagers

Chaque année, un milliard de produits ménagers sont consommés en France. Tendance qui s’est accentuée avec la crise sanitaire. Si à ce jour les produits indiquent bien la présence de substance toxique, en revanche aucune indication ne permet de savoir si ces substances sont cancérigènes ou pas. L’objectif est de « permettre à chacun d’identifier la présence de substances chimiques dangereuses dans des produits du quotidien. » Le principe du ToxiScore sera basé sur un logo qui permettra d’évaluer le « potentiel cancérigène » d’un produit, dans le même état d'esprit que le nutri-score. Cet étiquetage permettra de favoriser la prévention des maladies, comme le réclame la Ligue contre le cancer depuis 2018. Le ToxiScore devrait voir le jour en 2022 et concernera tous les produits ménagers.

« Ce ToxiScore concernera tous les produits ménagers qu'on achète pour notamment nettoyer la salle de bain, nettoyer par terre […] Il faut qu'on sache au premier coup d'œil s'il faut prendre des précautions d'utilisation, par exemple pour mettre des gants ou bien aérer la pièce ».

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique
[related-post id="502470"] [related-post id="502188"]
Partager
Publié par :
consommateursNouvelle économiesantéTransparence

Ce site utilise Google Analytics.