Campagne de L'institut national du cancer pour la lutte contre le tabagisme

Tabac : L’Institut national du cancer sensibilise au premier facteur du cancer

© Institut National du cancer

Dans sa nouvelle campagne d’information diffusée en TV, presse et digital/social, l’Institut national du cancer interpelle sur la dangerosité du tabac et sur le seul moyen efficace qui existe pour réduire drastiquement ce risque : arrêter de fumer ! Cette nouvelle prise de parole vise à réinterroger chacun sur sa consommation de tabac en rappelant ses méfaits et en dénonçant certaines idées reçues encore tenaces. 

Une campagne qui met en lumière les dangers du tabac et le caractère évitable des cancers liés

Premier facteur évitable de cancers, le tabac reste malheureusement le « champion » incontesté du nombre de décès lié chaque année à sa consommation. Bien que le nombre de fumeurs ait commencé à baisser, le tabac reste responsable de 75 000 morts dont 45 000 par cancer chaque année. Il est également responsable de 17 localisations de cancers différents.

L'institut national du cancer lance un nouveau film met en lumière le paradoxe entre les ravages de sa consommation et le caractère évitable de l’exposition à ce facteur de risque. Afin d’informer plus largement la population sur les facteurs de risques évitables de cancers, un second spot, « Nous ne sommes pas impuissants face aux cancers » est également diffusé sur les mêmes canaux. Il rappelle les facteurs de risques évitables de cancers que sont le tabac, l’alcool, une alimentation déséquilibrée et la sédentarité.

Déconstruire les idées reçues sur le tabac avec le hashtag #JeFumeMais

Sur les réseaux sociaux, l’Institut national du cancer déploie un dispositif réalisé par Uncut le pôle social média d’Australie.GAD, avec le hashtag #JeFumeMais : les internautes sont appelés à poster leurs « bonnes » excuses pour ne pas s’engager dans une démarche de sevrage. Trop vieux, sportif, fumeur occasionnel...quelques exemples d’arguments avancés auxquels l’Institut s’attachera à répondre. L’objectif : déconstruire les idées reçues et apporter des arguments irréfutables en faveur de l’arrêt du tabac pour préserver sa santé. Pour lancer le hashtag #JeFumeMais, l’Institut s’entoure d’influenceurs qui solliciteront leurs communautés afin de faire émerger une discussion.

Dès le 15 mai 2021, Jamy Gourmaud, accompagné de Marine Lorphelin, répondra en détail à ces idées reçues dans son programme #DisJamy proposé sur sa chaîne YouTube Épicurieux. Enfin, sur le média PUREBREAK, Marine Lorphelin répondra, le 17 mai 2021, à un Vrai/Faux qui abordera 8 idées reçues identifiées sur les réseaux sociaux. 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.