Affiche Total au-dessus d'une station service.

TotalEnergies signe un partenariat vert avec Plastic Energy et Freepoint Eco-Systems

© Hugo Clément

Au vu des quantités astronomiques de plastique intégrées dans notre société, le recyclage du plastique n’est plus une solution négligeable. De ce fait, TotalEnergies s’engage dans la création d’une unité de traitement de plastique à Austin au Texas.

Un avenir circulaire pour le plastique

Envisagée pour 2033, l’unité de recyclage chimique prévoit une capacité de recyclage de 33 000 tonnes de déchets plastiques en matières premières. Baptisée TACOIL, ce pétrole recyclé est développé à partir d’un procédé breveté par Plastic Energy qui transforme le plastique usé en polymère de qualité vierge. Il est non seulement compatible à l’usage alimentaire mais se substitue aussi au pétrole traditionnel. Cet hydrocarbure recyclé présente ainsi une solution au forage de matières fossiles et s’inscrit dans la volonté du trio à lutter contre l’épuisement des ressources naturelles.

Alors que TotalEnergies et Plastic Energy apportent l’expertise chimique, Freepoint Eco-Systems, lui, apporte des solutions logistiques au processus. Cette filiale de Freepoint Commodities s’occupe en effet de fournir le partenariat des infrastructures d’unités de recyclage.

Ce n'est pas la première fois que ces sociétés travaillent ensemble. En effet, TotalEnergies et Plastic Energy avaient déjà collaboré pour mettre en place une usine de recyclage chimique en France. Cette dernière, dont la construction a été annoncée en 2020, devrait avoir la capacité de traiter plus de 15 000 tonnes de déchets par an.

Quels sont les plastiques recyclables ?

La fin de vie du plastique n’est pas systématiquement liée au recyclage, car tous les plastiques ne sont pas recyclables. Ainsi pour savoir bien les recycler, il faut savoir les reconnaître. Alors que l’iconique triangle de Moebius indique si le plastique est recyclable, il n’en fait pas de même pour savoir si l’article est recyclable.

Il existe, en France, deux types de plastiques recyclables et recyclés : le Polyéthylène Téréphtalate – plus connu sous le nom de PET – et le Polyéthylène Haute Densité. Aujourd’hui, l’enjeu est de transférer nos besoins vers eux.

Tendre vers un monde meilleur

Cette transition vers des pratiques plus durables et donc circulaires ne fait, pourtant, qu’accompagner nos modes de consommation. La transition écologique est ce qu’elle est : une transition. Un outil qui tend vers une réalité lointaine, celle de l’indépendance totale aux énergies fossiles et d'une dépollution conséquente des océans.

À l’ère de la consommation de masse, contourner la linéarité de notre économie est un défi. C’est là que les filiales comme TotalEnergies entrent en jeu. Dans une optique d’économie circulaire, ce partenariat aide à comprendre que la longévité de vie des matières premières ne s’arrête pas à leur usage.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.