Enfant sur son portable

Konbini dédie une semaine au cyber-harcèlement

© Vitapix

Du 31 Janvier au 4 Février 2022, une semaine spéciale dédiée au cyber-harcèlement avec des contenus et des outils pratiques sera mise en place sur toutes les plateformes du média Konbini.

« 20% de la jeunesse victimes de cyber-harcèlement »

Bien qu’il ne soit pas une agression physique, le cyber-harcèlement blesse. Parfois, il tue. En France, 20% des jeunes disent avoir été confrontés au cyber-harcèlement en 2021*. Et 9 parents sur 10 souhaitent obtenir de l’aide et des informations pour aider leurs enfants à prévenir et à faire face à des situations de violences numériques*. Au cours de cette semaine spéciale, l’ambition de la rédaction de Konbini est de donner de la visibilité à ce fléau, l’explorer et proposer des solutions concrètes pour aider notre audience victime ou témoin de ces cyber-violences.

En plus d’avoir un impact sur nos employés, ce problème touche directement notre audience jeune, parfois victime d'intimidation et qui peut aller jusqu'à s'auto-censurer. Konbini s'engage à une tolérance zéro du cyber-harcèlement sur ses réseaux sociaux et propose du contenu utile et engageant pour supporter son audience au quotidien.

David Creuzot et Lucie Beudet, fondateurs et président de Konbini 

Donner une voix aux victimes

Que faire quand on est victime ? Comment se protéger ? À qui en parler ? Autant de questions auxquelles les contenus Konbini répondront au cours de cette semaine d’engagement, diffusés sur toutes les plateformes du média autour de temps forts :

  • Pour la première fois, huit community managers de médias aux lignes éditoriales très différentes (20 minutes, Le Monde, Booska-P, Libération, Topito, StreetPress, la Voix du Nord et Konbini) se livrent sur leur travail de modération.
  • Une dizaine de personnalités comme Alice Coffin, Maxime Haes, Lola Dubini, Fatou Guinea ou encore la mère de Bilal Hassani, témoignent de leur expérience et des solutions qu’ils ont tous personnellement mises en place pour faire face au cyberharcèlement.
  • Une interview dédiée au numéro national 3018, porté par l’association E-enfance, qui propose une assistance psychologique par messagerie ou téléphone.
  • Un appel à témoignage de notre communauté sera possible à travers un filtre Snapchat disponible sur notre compte ‘Konbini Stories’ permettant aux jeunes de flouter leur visage et de nous envoyer leurs confessions.

Un kit de survie et des mesures concrètes

Outre ces contenus, Konbini décide d’offrir à son audience une solution concrète face au cyber-harcèlement : un « Kit de survie » pour aider les personnes victimes ou témoins. 

Konbini annonce également s’engager à une tolérance zéro du cyber-harcèlement avec les mesures suivantes :

  • Bannir les auteurs de commentaires relevant de harcèlement
  • Prévenir à travers un kit coécrit par ses journalistes, CM et experts, remis à l’ensemble des employés, invités et diffuser à toute la communauté
  • Accompagner les invités avant, pendant et après la diffusion de leurs vidéos et à les aider à réagir en cas de cyber-harcèlement 
  • Optimiser en permanence les outils de modération utilisés et à protéger ses journalistes et community managers
  • Sensibiliser par de la pédagogie et de l’éducation, pour que le cyber-harcèlement cesse de faire des victimes

Ce temps fort éditorial consacré au combat contre le cyber-harcèlement s’inscrit dans une initiative nommée : ENGAGÉ.E.S, déployée sur toute l’année 2022. ENGAGÉ.E.S est une série de quatre campagnes éditoriales consacrées à des thématiques ultra plébiscitées par les jeunes.


*Source : Audirep / Association e-Enfance 2021

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.