Pots de peinture entamés

Circouleur donne une seconde vie aux peintures usagées

© pjrimages - getty

Circouleur est une marque de peinture recyclée à partir de déchets de peinture. Pour promouvoir la production à grande échelle de sa peinture premium et responsable, Circouleur ouvre son capital aux investisseurs.

Seul fabricant de peinture recyclée en France, Circouleur revalorise et transforme les peintures inutilisées. En évitant l'incinération des peintures et l'extraction de nouvelles matières premières, la marque fabrique une peinture écologique avec un impact environnemental très faible.

Produire de la qualité premium à partir de déchets de peinture

Alors qu’il s’agit d’un produit recyclable, aujourd’hui plus de 28 millions de litres de peinture à l’eau sont brûlés chaque année en France. Ce gaspillage représente 220 000 tonnes de CO₂, soit l’équivalent de 42 300 allers-retours Bordeaux-Sydney.

Circouleur répond a cette aberration écologique en structurant un système de revalorisation des pots entamés et détériorés dans le but de leur donner une seconde vie au sein de la peinture décorative haut de gamme. En récoltant les déchets de peintures et en inscrivant leur modèle dans celui de l’économie circulaire, Circouleur révolutionne les modes de production du secteur dans un objectif responsable, durable et qualitatif.

Une peinture premium avec plus de 70 % issus du recyclage

Séduisant particuliers et entreprises par sa technique anti-gaspillage, Circouleur porte désormais son ambition à large échelle grâce à un partenariat stratégique conclu avec un grand industriel de la collecte qui lui assure un accès à des gisements de peintures plus volumineux. Aujourd’hui, l’entreprise peut se vanter de produire une gamme de peinture premium à plus de 70 % issue du recyclage.

En rompant avec le cycle de production linéaire de la peinture neuve, Circouleur évite des dégâts considérables sur l’environnement, dont sont notamment responsables l’extraction, la transformation et le transport des matières premières. En complément de la revalorisation, la startup œuvre à la fabrication de peintures dont les émissions COV (composés organiques volatiles) sont quasiment nulles. Par l’usage de ces procédés elle contribue à l’amélioration de la qualité de l’air, des eaux et des sols.

Circouleur affiche une alternative écologique et sociale différenciante sur le marché de la peinture qui est caractérisé par l’inexistence du « vrac » .

De la peinture éco-conçue portée par des salariés en insertion

L’entreprise s’inscrit dans un cercle vertueux complet en embauchant des personnes éloignées de l’emploi sur les activités de production et de manutention nécessaires à la revalorisation des déchets de peintures. Par la refonte de tout un système de production, Circouleur ancre la peinture décorative dans un nouveau paradigme compatible avec la réduction de la pression sur les ressources naturelles.

Verdir la production de peinture par le biais de l'investissement citoyen

Aujourd’hui Circouleur ouvre son capital aux investisseurs afin de répondre à ses nouvelles ambitions de développement. Déjà reconnue au sein du secteur de la peinture, l’entreprise accélère sa croissance et lève 400 000 euros auprès des investisseurs particuliers de LITA.co, une plateforme d’investissement européenne dédiée à une finance responsable, inclusive et transparente.

En récoltant 400 000 € en actions auprès des citoyens, la startup projette d’ouvrir son premier site pré-industriel, de mailler l’ensemble du territoire pour décupler son accès aux gisements de peintures, et de poursuivre ses activités de Recherche et Développement.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.