Billes plastique

FAIRMAT lève 8,6 millions d’euros au service du recyclage des matériaux high-tech

© simpson33 - Getty Images

FAIRMAT annonce une levée de fonds de 8,6 millions d’euros pour industrialiser sa technologie propriétaire de recyclage de la fibre de carbone composite.

Benjamin Saada, cofondateur d’Expliseat, lance FAIRMAT, une deeptech qui vise le « zéro déchet » et la fin de l’enfouissement des matériaux composites, en créant des matériaux recyclés à bilan carbone négatif, capables de convenir à une multitude d'applications.

Une technologie disruptive applicable à un marché en croissance exponentielle

FAIRMAT veut révolutionner les matériaux composites grâce à une technologie disruptive permettant de créer un matériau high-tech léger, solide et conçu pour être utilisé dans la quasi-totalité des industries. Produit à partir des chutes de production des fibres de carbone dans de nombreux secteurs – éoliennes, aviation, automobile – ce matériau permettra d’éviter leur enfouissement ou leur incinération, comme c’est encore le cas la plupart du temps. Bien que parfaitement conscientes du problème, les industries utilisant la fibre de carbone composite peinent encore à trouver des solutions. En effet, le volume de déchets de composites à base de fibres de carbone ne cesse d’augmenter. Il est estimé à près de 62 000 tonnes dans le monde chaque année, sans compter les démantèlements en fin de vie des applications. Des déchets à haute valeur ajoutée qui ne sont ni triés, ni valorisés, mais envoyés en enfouissement, et que FAIRMAT veut recycler. FAIRMAT crée ainsi le premier matériau high-tech et recyclé à bilan carbone négatif.

Grâce à sa technologie propriétaire, FAIRMAT permet d’élargir les applications de ce matériau via la création d’un matériau équitable, permettant ainsi d’économiser 41 kilos d’émissions de CO₂ par kilo de matière recyclée. FAIRMAT propose ainsi une alternative écologique à l’ensemble des matériaux de production et répond aux enjeux environnementaux et de développement durable auxquels sont confrontés les industriels. Le marché du CFC représente à lui seul 160 000 tonnes métriques produites en 2020.

Une deeptech au service d’une industrie plus durable

FAIRMAT a mis au point un procédé technologique capable de rendre circulaire la production de composite à base de fibres de carbone, permettant ainsi de donner une deuxième vie à ce matériau. Jusqu’à aujourd’hui ce composite en fin de vie était majoritairement soit incinéré soit enfoui.

FAIRMAT va s’appuyer sur de nombreuses technologies (intelligence artificielle, robotique, algorithmique, etc.) pour faire progresser sa solution, réduire significativement son coût de production et proposer des nouvelles applications bénéfiques pour la planète à de nombreux acteurs dans des industries comme le design, la mobilité, l’électronique, la construction, le transport ou la logistique.

Ce premier tour de financement va permettre la maturation des technologies développées par FAIRMAT dans le domaine du recyclage des matériaux composites. FAIRMAT prévoit de lancer la production de son matériau recyclé à haute valeur ajoutée dès 2022. Dans cette perspective, la deeptech a d’ores et déjà signé ses premiers contrats de recyclage en France. Ainsi, FAIRMAT vise une capacité de 5000 tonnes de matériaux recyclés annuellement dans son premier site de production.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.