Point de contrôle numérique avec des personnes portant le masque de protection faciale

Evina lève 20 millions d’euros pour sécuriser les services financiers des opérateurs télécoms

© gremlin- Getty

Le futur des opérateurs télécoms ne se jouera pas sur la vente de forfaits, mais sur la capacité à fournir de nouveaux services aux immenses bases clients patiemment constituées. Parmi ces derniers, les services financiers sont les plus cruciaux.

Les opérateurs télécoms offrent aujourd’hui non seulement la possibilité d’acheter directement via sa carte SIM du contenu numérique, des applications mobiles ou des abonnements aux grandes plateformes de streaming mais aussi de pouvoir recevoir, retirer et transférer son argent. Il s’agit à la fois de proposer un moyen de paiement en 1 clic efficace avec des taux de conversion 100 fois supérieurs à ceux de la carte bancaire, et de remplacer des services bancaires manquants à une époque où il y a plus de smartphones que de personnes sur terre mais où deux milliards de personnes n’ont pas de compte bancaire.

20% des achats mondiaux de contenu numérique passent par les opérateurs

Aujourd’hui, près de 20% des achats mondiaux de contenu numérique passent par les opérateurs. Cela représente en 2021 plus de 40 milliards de dollars, avec une croissance annuelle à deux chiffres. Parallèlement plus de 2500 milliards de dollars transitent par les portefeuilles électroniques des opérateurs et ce montant devrait doubler dans les cinq ans.

Les services financiers proposés par les opérateurs connaissent un tel succès qu’ils ont inévitablement attiré le cybercrime. « Toutes les mafias du monde sont en train de converger vers la cybercriminalité », prévient Guillaume Poupard, le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Plus d’un milliard d’euros sauvés au cours des 12 derniers mois par Evina pour les acteurs de l’écosystème

C’est pour faire face à ce défi qu’Evina a été fondée en 2018 par une équipe de hackers, de chercheurs en cybersécurité et de spécialistes des services financiers qui ont travaillé plus de 15 ans dans le secteur qu’ils protègent.

Nous nous sommes rendu compte que personne ne savait comment arrêter cette nouvelle génération de fraudeurs, extrêmement professionnels et bénéficiant de moyens techniques et financiers bien plus avancés qu’auparavant. Nous y avons vu une menace d’ampleur et avons décidé de développer une solution dédiée. Très vite, les plus grands opérateurs du monde entier ont demandé à nous installer.

David Lotfi, CEO et fondateur d’Evina

Portéger les groupes télécoms de la cybercriminalité

Evina est désormais présente dans plus de 70 pays. Elle protège les plus grands groupes télécoms mondiaux tels qu’Orange et Vodacom, mais aussi de grands marchands numériques pour qui la maîtrise du paiement opérateur est un avantage stratégique. Avec un taux de détection de 99,94% des fausses transactions et un taux de faux positifs inférieur à 0,06%, Evina a empêché sur les 12 derniers mois le vol de plus d’1 milliard d’euros.

Consacrant sa solution, Evina a reçu ces deux dernières années l’ensemble des prix de référence du secteur tels que le Global Carrier Billing Summit Award de la meilleure solution anti-fraude en 2020 et 2021 et le Juniper Award de la meilleure solution de sécurisation des transactions financières en 2021.

La confiance des fonds américains et des investisseurs historiques en Evina et dans le potentiel du secteur

La levée de fonds de 20 millions d’euros va permettre à Evina d’accélérer sa présence commerciale hors d'Europe, avec l’ouverture de bureaux à l’étranger et de renforcer son équipe technique avec de nouveaux talents, afin de conforter sa place de leader dans le monde des services financiers des opérateurs télécoms.

La levée a été menée par le fonds new yorkais Radian Capital avec le soutien des investisseurs historiques d’Evina parmi lesquels 50 partners, Saas Partners et Id4VC.

Les opérateurs télécoms sont en très bonne position pour devenir les leaders de la prochaine génération de la fintech. Ils possèdent déjà actuellement presque tout ce qui est nécessaire pour réussir - un accès direct aux téléphones, aux identités et aux identifiants bancaires d'une immense base de clients. La seule chose qui leur manque encore, c'est la capacité de se protéger des tentatives de fraude les plus sophistiquées. C'est pourquoi nous sommes si heureux de soutenir l'équipe d'Evina. Ils apportent un niveau de sécurité de niveau bancaire aux opérateurs télécoms, indispensable à leur bon fonctionnement en 2021 et au-delà.

Jordan Bettman, fondateur du fonds Radian capital.
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.