Cofondatrices d'Omena

Omena, une application sur la ménopause

© Omena

La startup Omena dévoile la première application mobile française entièrement dédiée au bien-être des femmes en ménopause.

Une application multifonction

L’application, qui était déjà disponible en version bêta gratuite sur les différents app stores sous le nom « Notre Ménopause » , avait déjà rassemblé plus de 2000 testeuses. Souhaitant devenir le guide de référence pour celles qui s’interrogent sur cette période, Omena regroupe des conseils nutrition écrits par des diététiciennes pour les aider à perdre du poids et à limiter leur risque cardiovasculaire, des conseils de sexologues pour aider celles qui ont vu leur libido chuter, ou encore des techniques de méditation pour celles qui souffrent d’anxiété.

Omena offre également la possibilité de poser des questions à un praticien, et comprend une bibliothèque de plus de 70 articles écrits par une équipe de médecins experts du sujet. L’application Omena restera entièrement gratuite jusqu’en Avril prochain et entend offrir aux femmes un accompagnement complet à travers une interface simple d’utilisation.

À propos de l’application

Créée en juin 2021 par trois jeunes diplômées d’HEC Paris et Télécom ParisTech, Omena développe des solutions digitales ludiques pour éduquer les femmes sur leur santé et l’amélioration de leur bien-être. Alors que pour Omena, la ménopause n’est quasiment pas adressée ni par le système de santé français, ni par l’écosystème entrepreneurial, l’application souhaite combler cette lacune en connaissances.

Cofondatrices d'Omena

Aujourd'hui l’équipe compte 12 professionnels de santé : médecins, gynécologues, diététiciennes, psychologues, sexologues. Parmi eux, Brigitte Letombe, gynécologue médicale spécialiste de la ménopause faisant partie du bureau de la Société Nationale de Ménopause Française (le GEMVI). Cette dernière, dont l’amélioration de la prise en charge de la ménopause est devenu un combat de vie, rejoint cette année le projet en tant que conseil médical. 

Informer sur la ménopause

En France actuellement, quatre millions de femmes traversent la périménopause, c’est-à-dire la phase de quatre à sept ans qui encadre l’entrée dans la ménopause - la fin de la fertilité de la femme, après l’arrêt des règles - et cette période s’accompagne bien souvent de symptômes : anxiété, prise de poids, chute de cheveux, bouffées de chaleur, insomnies…

Ces symptômes peuvent continuer une fois la ménopause installée. Celle-ci concerne 12 millions de femmes en France. La ménopause n’étant pas une maladie, les médecins lui accordent peu de temps lors des consultations, alors que cette période, encore taboue en France, est souvent accompagnée de questionnements chez les femmes qui ne reconnaissent parfois plus leur corps ni leurs émotions.

Les femmes sont peu informées, et la solution majoritairement proposée par les médecins aujourd’hui est le Traitement Hormonal de la Ménopause (THM) seulement suivi par 6% des Françaises concernées, par peur des effets secondaires, alors que 80% se plaignent de symptômes, et 50% de symptômes décrits comme invalidants.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.