Dessin d'une femme enceinte sur fond rose.

Une startup américaine lance le premier abonnement de produits post-partum au monde

Mombox vient de lancer une formule en abonnement qui offre des soins néonataux et post-partum aux nouvelles mamans.

Des soins post-partum en abonnement

Cette startup américaine propose des kits de soutien pour aider les nouvelles mamans à traverser leur première année de maternité. On peut y trouver des bandes de maternité pour les accouchements en césarienne, des sous-vêtements confortables ou encore des compléments de vitamines. 

Alors que ces produits sont difficiles d’accès ou encore inconnus du grand public, Mombox les niche et les teste pour offrir aux mamans et futures mamans les bons produits au bon moment. Les abonnements proposés par la startup sont, en effet, conçus en fonction du stade de maternité de la mère. Des nausées aux premières coliques du bébé, les kits sont composés d’un pamphlet de renseignements sur la nutrition, les variations d’humeur lors de la grossesse ou encore des conseils sur l'allaitement

Le concept créé en 2016 par l’américaine Kate Westervelt, éclot du constat que le système médical, selon elle, n’accorderait pas autant d’importance au bien-être de la mère qu’à celui du nouveau-né. Le nombre grandissant de recherches autour de la maternité a inspiré Kate à se renseigner sur les bienfaits des soins prénataux et post-partum lors de sa propre grossesse.

Accompagner la santé des nouvelles mamans

La grossesse est un terme généralement connu comme la période de gestation pendant laquelle la femme porte le bébé dans son ventre. Selon l’institut national d’études démographique, l’âge moyen à la maternité en France était de 28,7 ans en 2018. Alors que ce chiffre atteint les 30 ans en 2020, le silence et les tabous autour de la souffrance maternelle reflètent encore la vision du rôle de la femme en société. 

Aujourd’hui, neuf femmes sur dix se disent en difficulté physique et mentale après la grossesse. En France, entre 5 % et 15 % des jeunes mères sont concernées par la dépression post-partum. Cette complication fréquente de l’accouchement survient dans les six mois après la naissance d’un enfant. 

À la sortie de la grossesse, les femmes accouchant pour la première fois sont confrontées à des changements physiques et des problématiques réservées au monde de la maternité. Entre perte de cheveux, « baby blues » ou encore l'éternel dilemme de l’allaitement par bouteille ou au sein, les femmes se retrouvent à jongler entre de nombreux changements physiques et hormonaux. 

Afin d’informer au mieux sa clientèle, Kate Westervelt s’est particulièrement penché sur la « matrescence » , un terme anthropologique qui désigne le changement d’identité de la femme en devenant mère. Les abonnements de Mombox comprennent notamment des conseils pour aider les femmes à naviguer des sujets complexes comme l’intimité sexuelle post-partum et la balance boulot / bébé / dodo.

La santé maternelle en société

Alors que la santé maternelle a vu des progrès en société, comme la prolongation du congé paternité en France à 28 jours, cet aspect de la vie de la femme reste encore sujet aux discriminations. 

Aux États-Unis, 700 femmes meurent chaque année à cause de complications dues à leur grossesse, deux tiers de ces morts pouvant être évités. C’est dans ce contexte d’inégalités de genre dans l’accès aux soins de santé que Mombox se développe. Ce constat expose un problème plus large sur la place de la femme en société et de l’importance accordée à ses besoins dans le monde du travail. Encore aujourd’hui, l’image de la femme enceinte et féconde, vue comme une déesse à l’instar des femmes-objets dans The Handmaid's Tale, subsiste. 

Cette image sert de compas moral à Mombox dans son combat contre les tabous autour de la santé maternelle. Pourtant, les startups libérales comme Mombox sont malheureusement encore hors de portée financièrement pour les plus démunies. Elles restent, pour celles qui peuvent se le permettre, un bon guide pour reprendre confiance en soi et se trouver dans sa nouvelle identité de maman.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.