yoga

Le « home gym » , un nouveau business florissant

© Cottonbro

Pandémie oblige, le sport à domicile s’est installé dans de nombreux foyers. Cette tendance, amorcée avant la crise par un public lassé des salles de sport, a ainsi vu ses adeptes multipliés par deux.

Selon une étude de l’Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire, pendant le confinement les sportifs se sont beaucoup exercés à domicile : 47 % des pratiquants indiquent avoir fait du sport, contre 24 % pour la période hors confinement (et 18 % en 2018). Toujours selon cette étude, hors confinement, les principales raisons avancées en faveur du home gym sont au nombre de trois : flexibilité (on peut pratiquer selon l’envie et la disponibilité), gain de temps (pas besoin de se déplacer) et d’argent. Sur ce point, notons qu'installer ce type d'équipement représente tout de même un investissement puisqu'à l'achat du matériel, entre 1500 et 3000 euros, il faut la plupart du temps ajouter un abonnement qui permet d'accéder aux cours en ligne.

Néanmoins, malgré ce coût non négligeable, la tendance du home gym ou sport at home se développe et séduit aussi bien les passionnés de musculation, de cross training ou encore de fitness, tant et si bien que des géants tels qu’Amazon ou Apple se saisissent du phénomène. Zoom sur quelques acteurs de ce marché en expansion.

Tonal : « un gymnase sur votre mur »

Forte de ventes multipliées par 8 sur l’année 2020, la société Tonal levait en mars 2021 250 millions de dollars portant ainsi sa valeur à plus d’1,5 milliard de dollars. Soutenue par des sportifs tels que Serena Williams (tennis), Stephen Curry ou LeBron James (basket), mais également par Amazon, cette société californienne qui propose des produits et services permettant de disposer d’une « smart home gym » préparerait son entrée en bourse.

Peloton : le vélo connecté qui séduit les stars

Autre référence sur le marché du smart home sport, Peloton. Lancée en 2014, la société valorisée à 30 milliards de dollars s’est faite connaître en commercialisant un vélo d’appartement connecté à des haut-parleurs et un écran qui permet aux sportifs de simuler aussi bien un cours collectif avec un coach qu'un parcours en montagne avec d’autres aficionados. Depuis, elle a diversifié son offre et propose également des tapis roulants ou encore des accessoires de fitness connectés. Certains racontent que Michelle Obama et Joe Biden seraient adeptes du concept. Selon le Figaro, le nouvel occupant du bureau ovale n'a pas pu apporter son vélo connecté à la Maison-Blanche, les failles de sécurité ayant été considérées comme trop importantes. Notons tout de même que la société rencontre actuellement de graves problèmes financiers.

Fitness+ d’Apple : un coach à domicile

Apple Fitness+ est un service de fitness conçu entièrement pour l’Apple Watch. Le service est actuellement disponible dans 21 pays. Sous forme d’abonnement, Fitness+ donne accès à des vidéos d’exercices guidés par un coach (renforcement musculaire, yoga, danse, gainage, vélo, pilates, tapis de course et de marche, rameur et récupération en pleine conscience.) Le service inclut également des séances de méditation vidéo et audio.

Union, une salle de sport (presque) invisible Made in France

Union va proposer un miroir de fitness connecté et immersif. La jeune pousse française annonce d’ores et déjà un large choix d'activités : cardio-circuit, training fonctionnel, force, boxe, danse, yoga, méditation, pilates… et indique que seront proposées des sessions de sport en live ou à la demande, inspirées des studios de fitness. Pour éviter les répétitions et pour satisfaire les plus exigeants, plus de 40 trainings seront ajoutés chaque semaine. Les premières livraisons sont prévues pour juin 2022.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.