5400

Le secteur du e-commerce ne connaît pas la crise

D'ici à la fin de l'année 2022, le chiffre d'affaires mondial du e-commerce devrait atteindre 5 400 milliards de dollars.

La pandémie a fait des heureux parmi les acteurs de la vente en ligne. Une récente enquête menée dans plusieurs pays révèle, en effet, que les consommateurs auraient augmenté leurs pratiques d'achat en ligne : 52 % des personnes sondées considèrent qu'elles achètent davantage en ligne quand 53% affirment qu'elles poursuivront ces pratiques à l'avenir.

Quelques chiffres pour comprendre l’ampleur de ce marché exponentiel.

Le e-commerce, encore et toujours un marché d'avenir

Selon un rapport récemment publié par Statista, le marché mondial du commerce électronique atteindra 5 400 milliards de dollars de revenus d'ici 2022, contre 4 500 milliards de dollars en 2021.

Si le commerce électronique progresse dans le monde entier, deux pays dominent le marché : d'un côté, la Chine, représentant plus de 50 % du total des ventes mondiales de commerce électronique et de l'autre, les États-Unis, avec une part de 20 %.

Roi du e-commerce, les ventes en ligne de la Chine dépasseront 50 % du total des ventes au détail du pays en 2022 à quelques 792,5 millions d'acheteurs en ligne chinois (en 2021). De l’autre côté du Pacifique, le secteur américain du e-commerce dépassera les mille milliards de dollars en 2022.

Le Royaume-Uni, le Japon et l'Allemagne complètent le top 5 des plus grands marchés e-commerce.

Les marketplaces ont tout autant le vent en poupe. Une étude publiée par Grand View Research révèle que le taux de croissance annuelle du marché mondial des marketplaces devrait être de 18,7 % entre 2021 et 2028. Une grande partie de cette croissance sera dopée par les géants des places de marché telles qu'Amazon, Alibaba, Rakuten, C-Discount, Walmart et IndiaMART. 

Gravitant parmi tous ces commerçants 2.0, la mode se distingue comme un segment du marché B2C, avec des ventes qui, selon la fintech Pay., devraient atteindre plus de 1 000 milliards de dollars d'ici 2025.

Des achats facilités par de nouvelles innovations

A l'ère du retailtainment et du marketing viral, l'e-commerce voit dans les réseaux sociaux une opportunité de faciliter l'expérience client. Rien qu'en Chine, les ventes liées aux achats en direct devraient, selon le cabinet de conseil McKinsey, atteindre 423 milliards de dollars d'ici à 2022, avec, sans surprise, la mode et la beauté en principaux moteurs de cette croissance. 

Par ailleurs, de nouvelles tendances technologiques en émergence semble se faire une place dans les stratégies de vente. A l'instar du voice commerce (achat à partir des assistants vocaux), en phase de devenir la prochaine pratique phare du e-commerce. Selon un rapport du cabinet de conseil OC&C Strategy Consultants, le nombre d'adeptes du voice commerce devrait augmenter de 55 % en 2022.

Ainsi, au lieu d'investir dans du bitcoin, regardez plutôt du côté du voice commerce : les ventes devraient atteindre 40 milliards de dollars aux États-Unis et 5 milliards de dollars au Royaume-Uni !

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.