Les quatre règles d’or pour bien écrire sur le Web

Les quatre règles d’or pour bien écrire sur le Web

© mar1koff

Rédiger pour le web – aussi bien pour les lecteurs que pour Google – est aujourd’hui la clé d’un marketing digital efficace. Alors, comment optimiser votre brand content ? Canard & Cie, spécialiste de la création de contenus, et son agence sœur Digitalkeys, spécialiste SEO, vous livrent les secrets d’une rédaction optimisée !

Article co-écrit par Emilie Jusot, responsable éditoriale de Canard & Cie, et Marine Fiaud, consultante SEO chez Digitalkeys

Règle n°1 : Définir le bon sujet

Première étape : trouver le bon sujet. C’est une étape clé puisqu’elle permet de cibler l’information qui pourra susciter l’intérêt d’un internaute.

Cette phase se base à la fois sur :

  • Une recherche SEO sémantique : il s’agit d’analyser le volume de requête mensuel sur des une page de tel ou tel sujet.
  • Une réflexion éditoriale : cela permet d’affiner le sujet selon la connaissance de votre cible et de déterminer avec précision l’angle à adopter. 

À noter : idéalement, la création de contenus éditoriaux s’inscrit dans une stratégie éditoriale globale avec un planning précis. Les rédacteurs doivent donc prendre en compte les outils à leur disposition ainsi que les différentes échéances dans leur recherche, selon la saisonnalité ou les évènements liés à votre activité.

Règle n°2 : Soigner le fond

Un bon article doit être gage d’expertise tout en étant agréable à lire pour les internautes. Il est donc primordial de rédiger soigneusement le style de votre article. Voici quelques conseils :

  • Toujours s’appuyer sur des sources pertinentes, fiables et actuelles, et les citer dans votre article. Chez Canard & Cie, nous considérons nos productions éditoriales comme du journalisme de marque ; la véracité/qualité des informations doit donc en être à la hauteur ! La formation de rédacteurs méticuleux est alors essentielle.
  • Rédiger un contenu original : évitez évidemment le duplicate content (fortement pénalisé par Google d’un point de vue SEO) mais aussi les textes générés directement par Chat GPT. Les attentes concernant la qualité de vos articles ne cessent d’augmenter.
  • Saupoudrer les contenus d’une dose d’émotion : n’oubliez pas que vous parlez à des humains dont l’attention est limitée. Emmenez-les dans un univers attrayant, présentez une information à laquelle votre cible peut s’identifier, faites quelques traits d’humour… Rien de mieux pour toucher votre auditoire !

Règle n°3 : Adopter les techniques SEO

Déterminer le bon sujet et soigner le fond ne suffiront pas (si l’on ne se soumet pas aux règles d’or de la stratégie de rédaction SEO. Les voici.)

Il faut également se soumettre aux règles d’or de la stratégie de rédaction SEO que voici :

  • Utiliser un mot-clé principal et des mots-clés secondaires : cet outil permet d'identifier les mots-clés à la plus forte volumétrie de recherche, les plus pertinents et attractifs par rapport à votre sujet. Ensuite, utilisez-les dans votre contenu (titre, chapô, header, metadescription, paragraphe, etc). Vous pouvez vous appuyer sur les réseaux d'expertise SEO d'une agence comme Digitalkeys pour vous aider dans la sélection des meilleures requêtes.
  • Construire un texte structuré : organisez vos pages de manière claire en le structurant en différents paragraphes comprenant des titres H1, H2 et H3. Cela facilitera la lisibilité de vos textes/lignes et, surtout, ça plaît beaucoup à Google !
  • Le maillage interne : faites des hyperliens entre les différentes pages de votre site, c’est une technique essentielle pour travailler son référencement SEO dans les moteurs de recherche.
  • Les ancres de lien : veillez à ce que vos liens cliquables fassent apparaître les mots qui servent de supports aux liens hypertextes. Ces ancres doivent être construites sur les requêtes cibles. En plus de favoriser une lecture plus fluide, elles optimisent le référencement de votre article.
  • Le nom et l'attribut ALT des images : n’oubliez pas de donner des titres clairs à vos images et de remplir la balise « attribut ALT ». En d’autres termes, exit les photos intitulées JPEG-345 !

Règle n°4 : Penser UX writing

On connaît bien l’expérience utilisateur (UX) qui vise à optimiser le design d’une page d’un site internet. On connaît moins la formation à l’UX writing, le fait de soigner l’écriture de son contenu pour guider la navigation de l’internaute. Voici quelques techniques à avoir en tête :

  • Accrocher le lecteur dès les premières lignes : que ce soit avec une anecdote ou un chiffre clé qui incite à la lecture, on sait aujourd’hui que tout se joue dans les premières secondes de l’article/texte. C’est votre qualité de rédacteur qui fera la différence.
  • Privilégiez la simplicité : quelle que soit votre cible, rédigez des phrases courtes, utilisez des mots simples et expliquez toujours les concepts ou les informations complexes. Internet et les moteurs de recherche ont une certaine attention pour les textes intelligibles.
  • Adapter le texte à sa cible : adoptez une ligne directrice claire en utilisant le vocabulaire et le langage qui lui sont familiers. Par exemple, on ne parle pas de la même manière à un client qui évolue dans le domaine de la santé qu’à un client dans la mode. Logique mais parfois on peut l’oublier.

Définir le bon sujet, soigner le fond, utiliser les techniques de référencement SEO et celles de l’écriture UX. Vous voilà prêt à écrire le contenu parfait sur le web. À vos plumes !

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire