Fugu

4 stratégies gagnantes pour réussir son salon de l’automobile

Avec FUGU
© FUGU

Après deux années d’inactivité, l’événementiel automobile est enfin de retour. En 2021, le salon automobile de Munich a donné le ton en enregistrant près de 400 000 visiteurs, un résultat plus que satisfaisant pour les organisateurs qui voient grand.

Pour cette année 2022, Equip'Auto, le salon international dédié à l’après-vente, s’est allié au Mondial de l’Auto pour annoncer le retour du Mondial 2022 sous le nom du Paris Automotive Week. L’objectif ? Réunir tous les acteurs du secteur automobile 124 ans plus tard dans la ville qui a vu naître le tout premier salon de la mobilité. La ville de Paris sera donc la vitrine 2022 de l’automobilité innovante. L’occasion de mettre en avant  les nouveaux codes de l’événementiel automobile à travers 4 stratégies gagnantes.

I- L’hybride

Après deux années en full digital, les organisateurs dénotent un réel engouement pour les événements en distanciel. Hormis sa capacité à gommer les contraintes logistiques de temps et de lieu, l’événement virtuel a su montrer son intérêt pour rassembler une audience plus large. Mais le full digital de 2020 a aussi démontré l’importance et la force du présentiel pour les relations et le lien humain. 

L’enjeu sera donc de miser sur un mixte entre digital et présentiel pour toucher le plus grand nombre. 

C’est la nouvelle stratégie adoptée par la marque BMW à travers le BMW Group Goes Phygital. Un événement phygital mais avec une organisation et des intervenants en présentiel. Objectif ? Attirer un maximum de participants lors de l'événement mais aussi à distance en jouant sur la scénographie et l’interaction. 

©FUGU

II- L’expérientiel

Selon Jack Morton Worldwide, 70 % des consommateurs considèrent que les émotions comptent pour 50 % dans leur décision d’achat. Dans un monde hyper-connecté où les utilisateurs aiment vivre de nouvelles expériences et les partager sur les réseaux sociaux, l’immersif est une belle vitrine pour celui qui souhaite communiquer. 

La marque Kia l’a bien compris ! Lors de l’IAA Mobility de Munich qui s’est déroulé en septembre 2021, la marque a exposé ses deux nouveaux modèles électriques dans une structure pour le moins « électrisante »  ! L’un des objectifs était de permettre aux visiteurs d’interagir directement avec le contenu numérique de la marque. Pour cela, un totem a été placé au devant de la structure en guise d’écran afin d’utiliser le mouvement des passants pour créer des effets et changer de couleur. Une stratégie expérientielle et interactive qui place l’émotion au centre de l’événement. 

©FUGU

III- Le choix de la structure 

L’emplacement du stand est déterminant lors d’un salon professionnel où les meilleures places partent souvent très vite. C’est pourquoi de plus en plus de constructeurs préfèrent prendre de la hauteur sur leur stand afin de dominer leurs concurrents et booster leur visibilité. 

L’avantage de ce type d’aménagement est qu’il permet de créer plusieurs espaces distincts : un espace d’exposition, un espace d’accueil et un rooftop pour échanger avec les prospects dans le plus grand des calmes. Plus la structure sera visible et chaleureuse, plus la capacité à attirer des visiteurs augmentera. 

Une astuce qui n’a pas échappé à la marque SKODA lors du Salon de l’auto Rétromobile 2020. En faisant le choix d’une structure imposante et visuelle, la marque a pu accueillir un grand nombre de visiteurs et prendre de la hauteur sur ses concurrents. 

©FUGU

IV- La scénographie

Chaque année, les designers automobile travaillent d’arrache-pied pour proposer les modèles les plus performants, innovants et créatifs du marché ! Faire le choix d’une scénographie qui retranscrit le design du produit est une étape clé puisqu’elle retranscrit les valeurs du véhicule et influence l’expérience des visiteurs : une lumière blanche, un mur végétal, un espace vide suffisent à jouer sur notre perception du produit, lui attribuant une valeur détournée. 

Parmi les tendances scénographiques les plus prisées en 2022, on retrouve le néon, qui, dans le cadre d’une scénographie automobile, confère un design dynamique et interactif au véhicule. Le végétal, quant à lui, apporte de l’authenticité au produit et réconcilie automobile et écologie. Enfin, l’immersif vient proposer une expérience à 360° et un storytelling puissant aux visiteurs à travers la réalité augmentée, les animations graphiques ou encore la spatialisation sonore. 

©FUGU

2022 sera l’année de tous les défis pour les constructeurs comme pour les organisateurs des événements automobiles. À une époque où les visiteurs ne veulent plus être de simples spectateurs de l’exposition, l’enjeu principal sera de créer de l’interaction sur votre propre stand en les faisant participer à votre campagne. Ce n’est qu’ainsi que vous réussirez à capter leur attention pendant toute la durée de l’événement. Pour cela, divers outils sont mis à votre disposition pour créer un univers de marque à la fois authentique et original. En combinant expérientiel, scénographie et structure, le tout pendant un événement qui mêle digital et présentiel, vous êtes sûr de briller lors de votre prochain salon de l’automobile. 

Pour en savoir plus sur FUGU, cliquez ici

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.