5 conseils pour améliorer la conception et la production de votre catalogue papier

5 conseils pour améliorer la conception et la production de votre catalogue papier

Avec Easycom
© rafzin p

Vous êtes fabricant ou distributeur et votre stratégie commerciale repose notamment sur la mise à disposition pour vos clients, vos points de vente ou pour vos commerciaux de supports catalogues papier. Voici 5 conseils pour vivre une « expérience catalogue » plus sereine et plus efficace.

Conseil N°1 : Travaillez la qualité de vos données

Tout commence par la donnée…

Les équipes marketing le savent bien : un « catalogue produits » c’est d’abord des données textes, images et prix qu’il faut traiter et récupérer. Et c’est souvent le point le plus compliqué.

Où sont mes données Produits ? sont-elles à jour ? Quid de la mise à jour des prix ? etc.

Autant de points qui peuvent perturber le démarrage de la réalisation d’un catalogue.

Quelles solutions pour traiter efficacement mes données ?

  • La solution idéale ? Intégrer une solution Logiciel PIM (Product Information Management). Il existe plusieurs solutions éditeurs sur le marché (Akeneo, Afineo, Maps System notamment) qui répondront à vos besoins de gérer votre Information produits. L’intégration d’un Pim facilite grandement la mise à jour de vos données et de vos fiches Produits et surtout les centralisent dans un système d’information. 
  • Solution alternative : Intégrer vos données dans une matrice de fichier Excel. Cette solution n’offre pas la même garantie en termes de « gestion de l’information Produits » et en termes « d’expérience produit » que la mise en place d’un PIM. Cependant, ce peut-être une alternative à un process 100% manuel.

Conseil N°2 : Optimisez les exports de vos données pour la production

Quelle que soit la source à partir de laquelle vous allez exporter vos données, vous allez devoir effectuer une sélection.

En effet, les types de données publiables pour un catalogue papier ne sont pas les mêmes que pour un site e-commerce par exemple.

Les données utiles à un catalogue papier sont souvent plus riches : descriptif technique plus long, « bénéfice client » plus complet, besoin de « pavés Conseil » ou de « testimonial » (client ou expert interne) etc.

Il faut donc en amont de la production bien définir la structure des exports de données et adopter la bonne méthodologie :

  • Identifier les données publiables pour le catalogue papier
  • Vérifier que ces données sont présentes, soit dans votre solution PIM, soit dans vos structures de fichiers type Excel : bien souvent les corrections de BAT sont liées à des informations absentes au démarrage de la production
  • Décrire le processus pour compléter les données absentes (c’est souvent le cas par exemple pour les « informations Prix » qui ne sont pas utilisables au démarrage de la production) : où vais-je récupérer ces données ? comment vais-je les alimenter dans le cycle de production ?

Conseil N°3 : Créez une charte graphique modulable

La puissance du concept créatif et une maquette graphique séduisante sont les ressorts d’une campagne marketing efficace et différenciante.

La mise en page de votre offre produits doit être réfléchie pour favoriser les ventes et offrir une bonne expérience client et une bonne expérience utilisateur.

Cependant, s’il est clair que les pages de couverture et les pages principales type « Corporate » (type pages de services) ne doivent pas voir de contraintes graphiques, la charte graphique pour les pages « produits » doit privilégier des maquettes fonctionnelles.

En effet, les gammes de produits sont souvent très hétérogènes : en termes de contenu textes, de tableaux plus ou moins détaillés ou de nombres de visuels à intégrer dans une page. C’est un élément important du brief créatif de départ.

Il faut donc adapter des modèles de page qui tiendront compte de la diversité des éléments graphiques présents dans chaque famille de produits. Quelques exemples de modèles de page :

  • Un modèle de page « Focus produit » : Page dédiée aux produits « stars » ou à forte valeur ajoutée. 
  • Un modèle de page « Produits consommables » : page qui va privilégier le volume de produits présents dans la page. Il s’agit souvent de produits à forte Valeur ajoutée mais qui offre des volumes de vente importants ; 16 à 20 produits par double page.
  • Un modèle de page « Mixte » : Page dédiée aux produits « matériels » ; 8 à 10 produits par double page.

Conseil N°4 : Déployez un process d’automatisation de production

Vous ne le savez peut-être pas mais tous les catalogues papier peuvent être produits de manière automatisée. Les technologies d'automatisation et les logiciels d'automatisation permettent aujourd’hui l’automatisation des processus. 

Nous parlons ici bien évidemment principalement des « pages Produits », des pages « Entrée de gammes », des pages « Index ».

Mais il faut privilégier « l’automatisation intelligente », c’est-à-dire celle qui va vous permettre de conserver une mise en page « créative » et d’automatiser les tâches à faible valeur ajoutée.

Pourquoi automatiser la production de votre catalogue ?

  • Vous diminuez les délais de productions
  • Vous simplifier les process de production 
  • Vous réduisez les risques d’erreurs 
  • Vous réduisez vos coûts

Conseil N°5 : Privilégiez les workflows collaboratifs pour gérer la production

La crise sanitaire a modifié notre façon de travailler et vos équipes travaillent désormais à distance…

Ce qui reste vrai en revanche c’est qu’il faut assurer des délais de production toujours de plus en plus courts.

Il faut donc revoir la façon de travailler et adopter de nouvelles solutions pour la réalisation de vos catalogues.

Finie la gestion des corrections par mail avec fichiers PDF rattachés !

Passez sur une plateforme collaborative dématérialisée dédiée à la production de supports Print dont les principaux atouts sont :

  • Rationaliser et maîtriser et les flux processus métier,
  • Réduire les délais de production,
  • Faciliter la délégation et le travail à distance.

Privilégiez les solutions qui ne nécessitent pas d’installation préalable. Certaines solutions sont accessibles via une simple connexion Internet…

Mettre en place une plateforme collaborative c’est à coup sûr :

  • Un pilotage optimal de votre campagne catalogue
  • Une gestion des corrections optimisée (historisation des corrections) 
  • Un process de validation des pages simplifié 
  • Une délégation dans votre écosystème facilitée (délégation en interne ou vers vos fournisseurs pour leur faire valider des BAT).

Pour en savoir plus sur Easycom, cliquez ici

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.