Huit initiatives pour régénérer l’immobilier

Durable, showman ou solidaire, l'immobilier poursuit sa mue

© Brett Sayles

Tour à tour, star sur scène ou à la télé, collectif ou responsable... voici 3 tendances qui refondent le secteur de l'immobilier.

L’immobilier, tout un programme…

Vous avez sans doute entendu parler de ces maisons à rénover en Italie pour une bouchée de pain. Vous savez, cette villa en Toscane à saisir pour 1 euro symbolique ? Même Lorraine Bracco a craqué ! Dans son show TV Ma grande aventure italienne, la star des Soprano raconte la rénovation de sa nouvelle maison sicilienne. Le Washington Post rapporte que l’actrice américaine s’est décidée à la simple lecture d’un article dans la presse. 

Du stand-up pour parler immobilier ? C’est l’idée de Kokoon ! La startup spécialisée dans la chasse immobilière locative fait appel à des humoristes pour nous faire rire sur les couacs et quiproquos propres à la recherche d’une location. Le show Galères d’immo, joué à l’Apollo Théâtre à Paris, s’est fait remarquer dans un secteur peu habitué à ce type d’initiatives.

Nouvelles solidarités dans les parcours immobiliers

Un logement sans garant ? Le parcours du combattant ! C’est pourquoi Unkle a développé un certificat pour rassurer les bailleurs. Comment ça marche ? Le locataire peut souscrire une assurance loyers impayés à la demande du bailleur ou de sa propre initiative. Ainsi, avec la garantie prise par le locataire, le bailleur a l'assurance d'être réglé du loyer impayé sous quinze jours, sans franchise, ni délai de carence. 

Face à un divorce, au chômage ou à la fermeture administrative d’un commerce, il peut être difficile de faire face à ses traites immobilières. Solustone est un concept de foncière solidaire qui permet de racheter temporairement le bien immobilier du propriétaire ou commerçant en cas de coup dur. La foncière s’engage ainsi à aider l’occupant à assainir ses financements, afin de récupérer le bien au bout de cinq ans maximum. 

Aux États-Unis, la crise du Covid a accentué la déjà difficile situation des sans-abris. La technologie peut-elle contribuer à améliorer leur quotidien ? La startup sociale Ample Labs a développé un bot pour améliorer l’accès aux services pour les personnes sans domicile fixe et a pensé à tout : urgences, repas, soins, vêtements, refuges… Les villes, de leur côté, peuvent adapter leurs services et leur accessibilité en fonction de la data analysée par la startup sociale. 

L’immobilier toujours en quête de durabilité

Octave Immobilier annonce la couleur : cette agence immobilière se veut responsable et collaborative. L’agence a un objectif zéro papier, héberge ses logiciels sur des serveurs écologiques (à énergie verte), boude la publicité par courrier ou newsletter, et ses agents ne se déplacent qu’à vélo. Côté collaboratif, l’agence reverse 10 % des honoraires à des associations d’utilité publique. 

42 millions, c’est le nombre de tonnes de déchets produits chaque année dans le secteur du bâtiment. Nous n’avons plus d’autre choix que d’accélérer dans le réemploi : selon les sources, leur taux global de valorisation varie aujourd’hui de 48 à 64 %. Afin de massifier la demande, 30 maîtres d’ouvrage se réunissent dans un collectif : le Booster du Réemploi. L’enjeu ? Faciliter les échanges entre les parties prenantes, coaliser les maîtres d’ouvrage et rendre visible la demande via une plateforme digitale.

La vulnérabilité de nos habitations, nouveau game changer des transactions immobilières ? Une catastrophe climatique passera-t-elle par chez moi ? Face à ces nouvelles questions, des acteurs immobiliers affichent désormais ces données sur leur site. Realtor, par exemple, est devenu le premier grand site immobilier à ajouter à la fois des informations publiques et privées sur les risques d'inondation à ses plus de 110 millions d'annonces. De quoi faire du risque climatique une information aussi importante que la taille de la cuisine ?

banniere2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.