Les futurs métiers du Metavers

Quels sont les futurs métiers des métavers ?

© écran Architecture in Metaverse? via YouTube

Le métavers gagne en popularité et l’idée qu’un jour nous puissions y mener une vie et y travailler fait son chemin. Une multitude de nouveaux jobs pourraient ainsi émerger dans les années à venir. Zoom sur quelques-uns de ces métiers futuristes.

Le métavers est basé sur une économie de marché propre qui comprend différents biens : tokens, parcelles de terrains, personnages, accessoires, éléments de création, de décoration... Pour intégrer et gérer ce marché, de nouvelles compétences vont être nécessaires.

Il convient d’emblée de distinguer les métiers « non-immergés » des métiers « immergés » . Les premiers touchent aux métiers nécessaires à la création et au développement des univers virtuels : développeurs, designers, animateurs 3D mais également tous les métiers qui tournent autour de la fabrication des équipements pour s’immerger dans les métavers (casques XR/VR, vêtements haptiques…). Les immergés quant à eux nécessiteront une présence dans le métavers.

Agent immobilier et gestionnaire de patrimoine

Un métier déjà officiel ! À l’image d’une agence immobilière, le site https://metaverse.properties propose d’acquérir, de louer ou de vendre des propriétés immobilières sur Sandbox, Decentraland ou encore Roblox. Autre exemple, Metaverse Group a été racheté par l’entreprise token.com à 50 % pour une somme de 1,68 million de dollars. L'objectif est ainsi d’agir comme une société de gestion immobilière mais également de marketing et de promotion dans des univers virtuels.

Et pour ceux qui achèteront des terrains et autres NFT dans plusieurs métavers, il va falloir suivre le cours de ses crypto-actifs. Les conseils et l'accompagnement d'un gestionnaire de patrimoine du métavers spécialisé en gestion et web 3.0 s'avéreront bien utiles.

Architecte / Urbaniste

Fini les lois de la physique ! Chaque métavers pourra inventer ses propres règles, tant spatiales que temporelles. On pourrait imaginer que les journées durent 5 heures, que l’eau ne s’écoule pas, ou que les arbres poussent sous terre... L’architecte du métavers aura donc pour mission de créer les règles et de les implémenter. Mais à quoi ressemblera un quartier dans le métavers ? Aux urbanistes d'entrer en scène pour créer des environnements permettant les transports, le logement, le commerce, et les autres services nécessaires à l'organisation de la vie virtuelle.

Mais le métavers s’apprête également à révolutionner le métier d'architecte tel que nous le connaissons. En 2020, l’artiste Krista Kim a vendu la première maison digitale sous forme de NFT pour la coquette somme de 500 000 dollars.

Guide touristique

Decentraland, Somnium, The Sandbox, Cryptovoxels, Upland, autant de métavers proposant chacun son propre écosystème. Musées à visiter, expositions à découvrir, boutiques incontournables… Les visiteurs auront besoin d’être guidés pour se repérer et y vivre la meilleure expérience.

Designer digital / Styliste

Les avatars seront l’équivalent de nos jumeaux numériques, à la différence que ce que personne n'ose tenter dans la « vraie vie » sera dorénavant possible. Les designers vont pouvoir laisser libre cours à leur audace et à leur créativité. Et pour habiller le peuple d'avatars du métavers, les stylistes vont avoir du pain sur la planche. À l'image de Julien Fournié qui a propulsé la haute couture dans le métavers via le jeu de battle royale PUBG Mobile.

Enseignant

En décembre 2021, l’Université de Stanford a organisé le tout premier cours dans le métavers. « Dans Virtual People, les étudiants ne se contentent pas d’essayer la réalité virtuelle une poignée de fois. La réalité virtuelle devient le support sur lequel ils s’appuient. À ma connaissance, personne n’a mis en réseau des centaines d’étudiants via des casques VR pendant des mois dans l’histoire de la réalité virtuelle, ou même dans l’histoire de l’enseignement. C’est de la VR à une échelle incroyable » , a déclaré Bailenson, le professeur qui a géré le programme, dans un communiqué de presse.

Organisateur d’événements virtuels

Pendants digitaux du monde réel, peuplés de jumeaux numériques, les métavers devraient voir émerger des formes de vie sociale. Incarner un avatar pour assister à des concerts, des réunions, des anniversaires, des mariages, des expositions... : voilà des possibilités qui devraient être offertes par le métavers. Les gestionnaires d’events ont de beaux jours devant eux. À ce titre le concert de Travis Scott sur Fortnite a marqué un pas de géant dans l’histoire des concerts virtuels.

Concert du rappeur Travis Scott – Fortnite, le 23 avril. EPIC GAMES

Autre expérience immersive qui n'en reste pas moins bien réelle pour ceux qui la vivent, le mariage de Dinesh et Janaganandhini, couple de jeunes indiens ou encore de Ryan et Candice Hurley qui se sont dit oui sur Decentraland le 5 février 2022 en présence du juge de la Cour suprême d'Arizona, Clint Bolick. Wedding planner virtuel, ça vous tente ?

Experts artefacts

L'artefact, terme bien connu des gamers, est un objet magique qui possède et confère à son propriétaire des pouvoirs spéciaux (cape d'invisibilité, pouvoir de figer le temps...). Mais attention, l'artefact se mérite. Fruit d'une quête difficile ou de la résolution d'une énigme, ces objets sont rares. Nul doute qu'un marché mondial devrait voir le jour.

Historien et cartographe du métavers

Vous souvenez-vous de la première manifestation de l'histoire du métavers ou de la première vente aux enchères de NFT ? Les historiens vont devoir garder une trace de tous ces événements fondateurs de la culture « meta » .

Et forcément, s’il y a des historiens, nous devrions trouver des cartographes. Charge à eux de rendre plus lisible chaque métavers. Gageons qu'à l'avenir, à côté de notre traditionnelle carte du monde aux 5 continents, apparaîtront les cartes de chaque métavers.

Éthicien du métavers

Quid de « La Déclaration universelle des droits de l’Homme » , qui fournit un cadre global sur l’existence et le traitement des personnes dans le métavers ? A-t-on le droit de tuer dans le métavers ? Y aura-t-il des SDF et des quartiers pauvres ? Quel sera le statut des animaux ? Quid de l'autonomie et de la liberté lorsque notre avatar ne constitue qu'une entrée dans une base de données et que notre liberté est définie et se limite au menu d'options proposées par l'entreprise qui héberge notre avatar ?

Autant de questions qui vont nécessiter d’âpres réflexions et qui se présentent déjà à nous, à l'image de la plainte déposée par une Américaine pour agression sexuelle : « Testant un casque de réalité virtuelle, son avatar a été agressé sexuellement par celui de son beau-frère lors d'une partie en mode multijoueurs du jeu de Zombies QuiVR » , ou encore de la condamnation de deux adolescents par la Cour suprême néerlandaise à des travaux d'intérêt général et à une peine d'emprisonnement avec sursis pour vol d'objets virtuels.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.