Couple avec un sextoys

We-Vibe finance la première Norme Iso au Monde dédiée aux sextoys

© We-Vibe

We-Vibe, spécialiste des sextoys pour couples, et appartenant à Lovehoney Group depuis août 2021, la plus grosse entreprise du secteur du bien-être sexuel au monde, a pris l’initiative de financer et de participer à la création de la toute première norme internationale dédiée aux sextoys - ISO1 3533 - à laquelle les fabricants peuvent se référer pour concevoir des produits sûrs pour tous.

La norme ISO a été publiée fin septembre 2021, après presque deux ans de travail. Elle fournit aux fabricants des lignes directrices claires sur la manière de concevoir ces produits et pourra également aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées sur ce marché des sextoys en pleine expansion.

Une industrie qui vaut des milliards de dollars, avec de plus en plus de fournisseurs

Le marché mondial des sextoys devrait croître à un TCAC de 8 % de 2021 à 2028. En 2020, le marché était évalué à 34 milliards de dollars US et devrait passer à plus de 52 milliards de dollars d'ici 20282. La plupart de ces produits sont faits pour être en contact direct avec les parties les plus intimes du corps. Pourtant, aucune norme n’existait jusqu’à ce jour pour guider les fabricants dans la conception de ces produits afin de maximiser leur sécurité et de minimiser les risques d’accident. De plus, l'absence de réglementation sur la fabrication des jouets sexuels permet aux fabricants de développer ces produits sans qu'il soit nécessaire d'énumérer les matériaux ou les produits chimiques utilisés dans leur fabrication. Les consommateurs sont confrontés à un large choix de produits et de marques, mais ne disposent au final que de peu d'indications sur les points à surveiller avant leur achat.

Encadrer la conception des sextoys

C’est Dr. Martin Dahlberg, chirurgien suédois à l’hôpital Stockholm South General, qui est à l’initiative de la création de cette norme. En 2018, il s’est rendu compte qu’il lui arrivait de plus en plus souvent de pratiquer des opérations d’extraction de sextoys. Il s’est alors rapproché du Swedish Institute fo Standards (SIS), une association à but non lucratif qui contribue à l'élaboration de normes dans divers secteurs, pour leur demander de travailler sur une norme spécifique aux sextoys.

Dans notre hôpital, environ 40 % des cas de rétention de corps étrangers sont dus aux sextoys. J'ai contacté l'agence de protection des consommateurs début 2018 pour savoir s'il existait une réglementation qui encadrait la conception des sextoys, mais ce n'était pas le cas. Pourtant, des accidents peuvent résulter de l'utilisation de jouets sexuels. Je suis donc ravi du travail accompli par les acteurs de cette industrie au sein du bureau SIS de Stockholm pour la création de cette norme.

Dr Martin Dahlberg

La sécurité et la qualité des produits sont des critères importants pour Lovehoney Group, la société mère de la marque premium We-Vibe, qui a décidé de rejoindre le SIS afin de financer et de participer à la création de cette nouvelle norme. L'équipe en charge de la Qualité chez We-Vibe s'est associée à 75 experts du secteur venant de 19 pays à travers le monde, incluant également des laboratoires d'essai et des spécialistes de la normalisation, pour diriger ce projet et élaborer cette norme ISO. À mi-chemin du processus, la norme a fait l'objet d'une consultation publique, ce qui a permis à d’autres parties prenantes extérieures au projet de formuler des commentaires et des suggestions qui ont été intégrés dans le document final. Il a fallu presque deux ans de travail pour élaborer la norme ISO 3533.

Cette norme internationale vise à garantir :

  • Que la conception du produit minimise le risque de blessure pour l'utilisateur dans le cas d'une utilisation raisonnable et prévisible,
  • Que des matériaux sans danger pour le corps soient utilisés pour les parties en contact avec les zones génitales et anales,
  • Que les informations fournies à l'utilisateur soient suffisantes et correctes.

Des directives claires pour les fabricants de sextoys pour plus de sécurité pour les consommateurs

La norme ISO 3533 regroupe de nombreuses exigences pour différents types de sextoys, ainsi que pour leur processus de développement et de conception. Comme la plupart de ces produits entrent en contact avec les parties les plus sensibles du corps, tous les matériaux utilisés doivent être biocompatibles. La norme ISO énumère également les matériaux à éviter dans le processus de fabrication, tels que les phtalates, les alkylphénols ou le cadmium. Avec la nouvelle norme ISO, les fabricants disposent de lignes directrices claires sur la sécurité des matériaux et sur ce qu'il faut inclure dans les informations destinées aux utilisateurs. De plus, la norme donne également des recommandations en matière de design des produits.

Garantir la sécurité et le bien-être des utilisateurs de sextoys

Un sextoy conforme à l’ISO 3533 est un gage de confiance pour les consommateurs et les autres parties prenantes, mais cette norme n’est pas obligatoire pour les fabricants. Une norme ISO fournit uniquement des lignes directrices afin de garantir une meilleure protection et expérience pour le consommateur. C’est ensuite aux autorités de réglementation du pays de décider s’ils souhaitent utiliser cette norme ISO en tant que base pour la création d’une loi. Dans ce cas, la norme ISO devient alors obligatoire et doit être mise en application.

Il s'agit d'une étape importante pour l'ensemble du secteur pour garantir la sécurité et le bien-être des consommateurs. La plupart des produits We-Vibe ont déjà été testés et sont conformes à la norme ISO 3533 en termes de conception et de matériaux, notamment nos produits best-sellers tels que le Chorus, le Melt, le Nova 2, ou encore le Bond, le dernier né de notre portefeuille de produits. Compte tenu de la nature de nos produits et de leur utilisation, leur sécurité et leur qualité ont toujours été une priorité pour nous. Nous espérons que tous les acteurs du secteur vont désormais prendre en compte cette nouvelle norme lors de la conception de leurs produits. Nous sommes prêts à montrer l'exemple et à façonner l'avenir de notre industrie.

Eyal Bar-Or, Quality & Compliance Manager chez Lovehoney Group
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.